UBB : L’option Mermoz

  • UBB : L’option Mermoz UBB : L’option Mermoz
    UBB : L’option Mermoz
Publié le , mis à jour

Le devenir de Maxime Mermoz continue d’animer le marché. Si le toulonnais annonce son envie de rester, les courtisans sont nombreux. Le dernier en date : L’union Bordeaux-Bègles.

«J’espère continuer l’aventure à Toulon, il n’y a pas de raison de partir.» La semaine dernière, Maxime Mermoz (29 ans, 35 sélections) a publiquement clamé son envie de poursuivre l’aventure au RCT au-delà de cette saison. En dépit des déclarations de l’international français, le centre continue à susciter de la convoitise en Top 14.

Au cours de la saison, son CV a été étudié du côté du Racing 92, de Toulouse ou encore de Montpellier. Un nouveau prétendant au haut de tableau vient de se renseigner sur la situation du tricolore, engagé jusqu’en juin 2017 avec le club varois : l’Union Bordeaux-Bègles. Au poste de centre, le club girondin dispose de Julien Rey, Félix Le Bourhis et Jean-Baptiste Dubié, sans oublier Adam Ashley-Cooper même si le Wallaby est actuellement repositionné à l’aile.

Un centre de haut niveau voulu

Depuis plusieurs mois, les recruteurs bordelais lorgnent un centre de haut niveau. Le Castrais Rémi Lamerat avait entre autres été envisagé. Laurent Marti a d’ailleurs évoqué un possible recrutement supplémentaire dans nos colonnes, le 8 avril dernier : «Nous réfléchissons à une arrivée chez les trois-quarts», avait déclaré le président girondin. L’ancien Perpignanais correspond, en tous points, au profil recherché. Reste à connaître la réaction de Maxime Mermoz à cette approche bordelaise et à une probable proposition de contrat. Les remaniements au sein de l’encadrement varois pourraient-ils amener le centre international à changer d’avis ? Affaire à suivre. Le dossier Mermoz n’a en tout cas sûrement pas fini de rebondir.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?