La saison de Tarbes en 5 dates marquantes

  • La saison de Tarbes en 5 dates marquantes
    La saison de Tarbes en 5 dates marquantes
Publié le , mis à jour

La décision a été annoncée lundi : Tarbes ne sera plus en Pro D2 la saison prochaine. Une relégation officiellement confirmée par le tribunal administratif de Versailles. Peu importe l’issu des deux derniers matchs, les joueurs tarbais quitteront donc le monde professionnel au terme de la 30e journée. Frustrant, quand l’on sait que le Tarbes Pyrénées Rugby n’a pas démérité. Une saison paradoxale, faite de bonnes performances sur les pelouses et de défaites aux tribunaux. Retour sur les cinq moments forts de la saison tarbaise.

27 novembre 2015, Narbonne 19 – 22 Tarbes, 10e journée : le jour d’après

Une victoire amère. Ce qui aurait pu être une belle performance pour véritablement lancer la saison de Tarbes reste finalement dans les mémoires pour de tristes raisons. La semaine précédant le match, la DNACG vient de prononcer sa sanction : une rétrogradation et quinze points de pénalités ! Un coup de massue pour un club qui a plutôt bien démarré la saison. Quelques jours plus tard, les joueurs se retrouvent sur la pelouse de Narbonne, invaincus à domicile à l’époque. Il faut trois essais aux Bigourdans pour venir à bout du RCNM. Un succès qui prouve la solidarité du groupe tarbais mais qui s’avérera au final bien inutile.

15 janvier 2016, Tarbes 19 – 10 Bayonne, 15e journée : une victoire de prestige

Le dauphin coule dans les Hautes-Pyrénées. Arrivées deuxièmes à Tarbes, les Bayonnais se présentent face aux hommes de Frédéric Garcia et de Nicolas Nadau en confiance. Mais à domicile les Bigourdans sont difficiles à manœuvrer. Preuve en est avec cette victoire méritée. Dès la mi-temps, le TPR a fait le trou. 19-3 à la pause grâce notamment à son buteur, Sebastian Poet, qui enchaîne les pénalités. Dans des conditions difficiles et une température particulièrement basse, les locaux résistent au retour des Basques pour s’offrir une première victoire de prestige.

25 janvier 2016, confirmation de la sanction : l’appel du 25 janvier

Solidaires sur le terrain, les Tarbais ne lâchent rien non plus en dehors. Après la première sanction de la DNACG en novembre, le club des Hautes-Pyrénées décide de faire appel. Mais là non plus ils n’auront pas gain de cause. La commission de la FFR confirme la rétrogradation administrative. Seule différence : la sanction passe de 15 à 8 points de pénalités. Maigre consolation pour une équipe qui joue avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête depuis le début de la saison.

8 avril 2016, Tarbes 10 – 9 Lyon, 25e journée : l’exploit

Déjà champions, les joueurs du Lou ne sont pas venus à Tarbes pour s’amuser. Les Tarbais eux restent sur deux victoires consécutives et comptent bien faire tomber le leader ultra-dominateur lyonnais. Malgré une première mi-temps poussive, le TPR trouve les ressources pour venir à bout du grand méchant Lou. Menés 0-3 à la pause, les Haut-pyrénéens profitent d’un 10-0 pour passer devant. Une avance qu’ils garderont jusqu’à la fin. Une performance que seuls Perpignan et Aurillac avaient réalisée à l’époque (depuis rejoints par Colomiers).

9 avril 2016, décision de la DCNAG : la décision

Le couperet tombe, Tarbes ne sera plus en Pro D2 l’an prochain. C’était dans l’air, peu en doutaient, mais cette fois c’est officiel. Le club a épuisé tous ses recours et ne peut plus échapper à ses sanctions. Les deux prochaines journées (contre Dax et à Bourgoin) ne compteront toutefois pas pour du beurre. Tarbes doit se maintenir sportivement en Pro D2 pour n’être relégué « qu’en » Fédérale 1. Si le TPR venait à perdre ses deux rencontres et descendre en Fédérale 1 à la régulière, il serait alors rétrogradé en Fédérale 2.

Lucas Vola

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?