Béziers tout en maîtrise

  • Béziers tout en maîtrise
    Béziers tout en maîtrise
Publié le , mis à jour

Les Biterrois triomphent des Bayonnais avec le bonus offensif pour leur dernier match de la saison à la Méditerranée. Mission remplie ! Les Rouge et Bleu peuvent toujours croire en leur qualification pour les demi-finales et joueront donc leur finale à Montauban la semaine prochaine. Les Basques, qui avaient fait le déplacement avec une équipe entièrement remaniée et rajeunie, devront battre Mont-de-Marsan à la maison pour assurer leur seconde place au classement.

RESUME :

Béziers survole la rencontre pour s’adjuger une victoire bonifiée largement méritée. Supérieurs dans le défi physique, excellents sur mauls et très opportunistes en attaque, ils ont totalement étouffé les Bayonnais. Malgré de nombreuses fautes de mains. Retrouvés en défense et en mêlée, ils n’ont jamais réellement été mis en danger. Et grâce aux quatre essais marqués lors d’une première période à sens unique, ils ont toujours contrôlé le match. Après un premier acte très animé, les débats sont retombés en seconde période. Où aucun point n’a été marqué jusqu’à la 71e minute de jeu et l’essai de Bisman. Avant la réaction d’orgueil des Bayonnais (essai de Hegarty), qui ont terminé la rencontre à quatorze (tous les remplacements effectués). Un match au double “visage” d’abord haletant, puis ennuyant. Mais Béziers a rempli sa mission, en décrochant une victoire bonifiée pour garder un espoir de qualification.

 

LE TOURNANT :

Béziers décroche le bonus offensif avant la mi-temps. Alors que les Bayonnais avaient réussi à se relancer contre toute attente en infériorité numérique (carton jaune contre Bordenave) grâce à un essai de Horn, les Biterrois ont su accélérer au moment opportun. Après un départ canon (17-0), ils ont ajouté deux essais avant la mi-temps pour tuer la rencontre et glaner le bonus offensif sur la sirène.

 

LE PLUS BEL ESSAI :

L’inspiration de Munro et la conclusion de Lambey. Tout part d’une pénalité tapée rapidement de ses 22 mètres par Lachie Munro, qui a vu que le troisième rideau de la défense bayonnaise était totalement déserté. Le demi d’ouverture suit son coup de pied pour mettre la pression sur Fuster qui pousse le ballon en touche du bout du pied en catastrophe. Une action anodine jusque là. Sauf que le Basque va se replacer sans se soucier de la suite des événements… Une erreur fatale. Munro joue vite la touche pour Béziers en servant Suchier qui trouve sur un pas Lambey. Et le deuxième ligne biterrois n’a plus qu’à accélérer le long de la ligne pour marquer en coin.

 

L’HOMME DU MATCH :

Steve Fualau emporte tout sur son passage. Quelle performance du talonneur néo-zélandais qui a avancé sur toutes ses charges pour réaliser une prestation de grande classe. Précieux dans le jeu au près, précis en touche, Fualau a également brillé dans le jeu courant grâce à sa capacité de déplacement, sa puissance et son aisance technique. Remplaçant la saison dernière, le numéro deux s’est imposé cette saison comme un titulaire en puissance. Il a marqué quatre essais en treize titularisations (26 matchs joués).

 

FICHE TECNHIQUE :

BEZIERS – BAYONNE: 36-12 (MT: 31-5)

 

            

À Béziers – Jeudi 20h45 – 6057 spectateurs

Arbitre: M. Gasnier (Pays Catalan)

Évolution du score : 7-0, 14-0, 17-0, 17-5, 24-5, 31-5 (M.T); 36-5, 36-12

 

Béziers: 5E Fualau (15e), Barrère (22e), Lambey (35e), Chevtchenko (40e), Bisman (71e); 4T Munro (15e, 22e, 35e, 40e); 1P Munro (26e)

 

Bayonne: 2E Horn (30e), Hegarty (76e); 1T Meret (76e)

Cartons jaunes: Bordenave (19e)

 

BEZIERS> 15. Suchier; 14. Gmir, 13. Max, 12. Chevtchenko (21. Puletua, MT), 11. Touizni; 10. Munro, 9. Valentine (20. Bisman, 56e); 7. Ramoneda, 8. Bourdeau (22. Meité, 66e), 6. Barrère (19. Massot, 56e); 5. Battye (cap.), 4. Lambey (18. Lokotui, 65e); 3. Stragiotti (23. Brison, 56e), 2. Fualau (16. Phalip, 71e), 1. Lafon (17. Manukula, 47e)

 

BAYONNE> 15. Thiery (21. Hegarty, MT); 14. Laveau, 13. Fuster, 12. Lacroix (22. Mamao, 59e), 11. Tisseron; 10. Meret, 9. Cassang (20. Henry, 65e); 7. Marmouyet (cap.) (Duputs, 79e), 8. Macome, 6. Duputs (17. Ayarza, 25e, Duputs, 30; 19. Visensang, 59e); 5. Ducat (18. Gravier, 59e), 4. Horn; 3. Peikrishvili (23. Lapeyrade, 65e), 2.Labouyrie (16. Van Vuuren, 51e; Labouyrie, 60e), 1. Bordenave (Ayarza, 30e)

 

LES BUTEURS : Munro : 4T/5, 1P/2; Meret : 0P/1, 1T/1

 

LES MEILLEURS : A Béziers Fualau, Ramoneda, Barrère, Lambey, Chevtchenko, Munro; à Bayonne Marmouyet, Cassang, Horn

 

Par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?