Narbonne gagne de justesse

  • Narbonne gagne de justesse
    Narbonne gagne de justesse
Publié le , mis à jour

Les Narbonnais ont battu le champion de France sur le fil au terme d’une rencontre indécise jusqu’à la fin en gagnant leur dernier match à domicile de la saison face à des Lyonnais qui n’ont jamais les bras.

Narbonne 21 – Lyon 20

Par Robert Fages 

 

Résumé de la rencontre

Le match ne présentait pas d’enjeu particulier avec des Lyonnais sacrés champions de France depuis déjà plusieurs semaines et des Narbonnais assurés du maintien. Les joueurs des deux équipes sont donc entrés sur le terrain libérés de toute pression avec toutefois un objectif bien précis pour chacun d’eux. Pour les Rhodaniens, il s’agissait de continuer à comptabiliser des points pour, à la fin de la saison, dépasser le chiffre de record de 117. Pour les Audois, 12eme au classement avec 55 points au compteur avant la rencontre, l’ambition était de battre le champion de France en remportant le match, suite à deux défaites consécutives, dont une à domicile. Pour leur dernier rendez-vous de la saison devant leur public, les Narbonnais ont donné le meilleur d’eux-mêmes et n’ont jamais rien lâché. De leur côté, les Lyonnais n’avaient pas l’intention de lever le pied. Pas question pour eux de  terminer la compétition en roue libre, témoin les 10 essais qu’ils ont inscrits la semaine dernière face à Biarritz. Alors qu’on pouvait s’attendre à un match très ouvert entre deux formations joueuses, il n’en fut rien. Et pour cause, la pluie a tout gâché et la rencontre s’est limitée à un duel de buteur. Un seul essai a été inscrit. Il est à mettre à l’actif du demi de mêlée Baptiste Couillaud. L’écart entre les deux équipes au tableau d’affichage n’a jamais dépassé les six points, dans un sens comme dans l’autre, aucune des deux formations n’étant parvenu à faire le break. Au final Narbonne prend les quatre points de la victoire et Lyon repart avec le point de bonus défensif.

 

Le fait de la rencontre

Une pluie fine et continue a pluie s’est invitée en fin d’après-midi sur Narbonne. Résultat : une pelouse gorgée d’eau et un ballon glissant qui a empêché la mise en place d’un rugby de mouvement basé sur l’offensive. Dommage pour les supporters des deux équipes qui étaient venu assister à un match de gala, espérant voir du jeu. Mais les conditions atmosphériques en ont décidé autrement

 

Le plus bel essai

Il n’y en eu qu’un. Son auteur, Baptiste Couilloud. Un peu moins de vint minutes après le coup d’envoi, suite à un maul lyonnais, le jeune demi de mêlée du LOU hérite du ballon et va aplatir d’en l’en but narbonnais au terme d’une course de 60 m après une belle feinte de passe sur l’arrière audois Pierre Klur.

 

Le joueur de la rencontre

Ils sont deux. Ce sont les buteurs avec d’un côté le demi d’ouverture narbonnais Thomas Fournil, et de l’autre, l’arrière lyonnais Jérôme Porical. Thomas Fournil a inscrit la totalité des 21 points de son équipe et Jérôme Porical 15 des 20 points marqués par le LOU

 

FICHE TECHNIQUE

A Narbonne – Vendredi 19 heures 30 - 2 500 spectateurs

Arbitre : Mme Hanizet (MPY)

Evolution du score : 3-0, 6-0, 6-5, 9-5, 9-8, 9-11, 9-14, 12-14, 15-14, 15-17, 15-20, 21-20

 

Narbonne : 7 P Fournil (6e, 14e, 33e, 51e, 57e, 67e, 75e).

Non entrés en jeu : 20. Kaiser, 21. Pescetto

 

Lyon : 1 E Couilloud (19e), 5 P Porical (40e, 42e, 46e, 60e, 65e).

Non entrés en jeu : 16. Mapusua, 21. Galletier

 

NARBONNE : 15. Klur (22. Dut 28e) ; 14. Rattez, 13. Fekitoa, 12. Halangahu, 11. Giorgis ; 10. Fournil, 9. Sheehan ; 7. Jenkins, 8. Herjean (Cap.), 6. Belzons (19. Kafotamaki 67e) ; 5. Boidin, 4. Nkinsi (18. Manchia m-t) ; 3. Zanon (1. Tu’inukuafe 75e) , 2. Vuli (16. Deligny 67e), 1. Tu’inukuafe (17. Fichten m-t) (23. Raynaud 79e)

 

LYON : 15. Porical ; 14. Tuva, 13. Brett, 12. Regard, 11. Romanet (22. Loursac 58e) ; 10. Gondrand, 9. Couilloud (20. Loree 52e) ; 7. Bonnaire, 8. Tison (19. Javakhia 77e), 6. Puricelli (Cap.) ; 5. Basson (18. Ghezal 65e), 4. Cerqueira ; 3. Attoub (23. Kouider 53e), 2. Paulo, 1. Du Prezz (17. Navrozashvili 77e)

 

Les meilleurs

Fournil, Herjean, Manchia Vuli, Zanon, Fichten ; Porical, Couilloud, Bonnaire, Puricelli, Basson.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?