Ils marchent sur l’eau

  • Ils marchent sur l’eau
    Ils marchent sur l’eau
Publié le , mis à jour

Au bout d’une prestation d’une exceptionnelle qualité, les Montois ont mis un pied et trois orteils en demi-finale et ont envoyé un signal fort à la concurrence.

MONT-DE-MARSAN-AURILLAC: 36-18

RESUME DU MATCH

Il suffisait de voir les visages radieux des supporters après cette rencontre, et d’entendre l’hommage de Christophe Laussucq à ses troupes pour comprendre que le match qui venait de se dérouler avait apporté un immense bonheur au peuple montois. Car l’adversaire aurillacois, craint à juste raison pour son magnifique parcours, a littéralement explosé sous les assauts permanents et l’ambition d’un Stade Montois de très, très grand standing. Six essais à deux, et au moins quatre occasions franches supplémentaires, il n’y avait pas photo ce dimanche sur la pelouse de Guy Boniface entre des Landais poussés par un souffle quasi mystique et des Cantalous courageux, vaillants, déterminés mais dépassés par la vitesse, la puissance et la technicité de leur adversaire. Au final, un très grand match de rugby, qui, au lendemain d’une finale de Coupe d’Europe insipide, permet de ne pas désespérer de ce sport.

LE TOURNANT DU MATCH

Les Montois avaient ouvert le score par une merveille d’essai de Clément Otazo dès la 14ème minute pour mener 7-0. A la 21ème minute, ils étaient encore à l’attaque mais se faisaient sanctionner dans un ruck en bord de touche sur la ligne médiane. Lilomaiava, le centre cantalien, jouait la pénalité rapidement et s’en allait aplatir le premier essai aurillacois. Coup de froid sur Guy Boniface. Pas pour longtemps. Sur le renvoi, Salawa rabattait le ballon pour Tastet. Ruck rapide et jeu au large, avec un décalage qui mettait Taulanga dans l’intervalle. Deuxième libération rapide et Otazo dans le fermé gagnait son duel pour aplatir dans l’en-but. Les pendules étaient immédiatement remises à l’heure.

L’ACTION DU MATCH

Laquelle choisir tant les six essais montois sont tous plus beaux les uns que les autres. On contera donc le dernier, inscrit par Vilikisa Salawa, revenu à son meilleur niveau. Au départ, une action dans le camp montois. La balle sort du regroupement et Otazo arrive plein gaz. Lui qui a joué beaucoup de ballons au large et percé plusieurs fois la défense cantalienne fait mine de s’engager mais donne intérieur à son arrière Yoann Laousse-Azpiazu, arrivé comme une bombe et qui déchire le rideau adverse. Plein champ au centre du terrain, il ralentit, attend les soutiens et décide enfin de délivrer en bord de touche une merveille de passe au pied à Salawa qui grille tout le monde à la course, récupère le ballon au rebond et s’en va inscrire son troisième essai de l’après-midi, sous l’ovation du public montois, ivre de bonheur.

L’HOMME DU MATCH

Brethous, Saubusse, Tastet, Taulanga, Tutaia, Salawa, Laousse-Azpiazu ? Non, Clément Otazo. Chargé de faire oublier Matthew James, titulaire incontestable depuis le début de la révolte montoise, le jeune ouvreur a rendu une copie brillantissime. Deux essais à son compteur personnel, deux interventions décisives sur les troisième et sixième essais, il a plaqué à tour de bras, joué parfaitement au pied et transpercé quasiment à chacune de ses prises de balle la défense cantalienne. Une partition stratosphérique pour un remplaçant de luxe qui rêve de retrouver ses anciens partenaires dimanche prochain à Jean Dauger.

 

À MONT-DE-MARSAN – Dimanche 14h25 – 5200 spectateurs

Arbitre: Mr Clavé (Armagnac-Bigorre)

 

Evolution du score : 7-0, 7-5, 12-5, 17-5, 17-8, 24-8 (M.T); 24-11, 31-11, 31-18, 36-18

 

Mont-de-Marsan : 6E Otazo (14e, 22e) Salawa (28e, 44e, 68e) Saubusse (38e) 3 T (15e, 39e, 45e) Saubusse

Carton jaune : S.Ormaechea (78e)

Aurillac: 2E Lilomaiava (21e) Sharikadze (52e) 2P Renaud (32e, 42e) 1T (52e) Renaud

Cartons jaunes : Boisset (4e) Renaud (70e)

 

MONT-DE-MARSAN >15. Laousse Azpiazu; 14. Cabannes, 13. Ratu (21. Delaï 67e) (3.Boyoud 79e ),12. Tokula,11. Salawa; 10. Otazo,9. Saubusse (20. A.Ormaechea 62e); 7. Tastet (cap), 8. Taulanga (22. Lucu 75e)

, 6. Brethous (19. Béal 54e); 5. Tutaia (18. Liebenberg ), 4. Dargier; 3. Boyoud (23. S.Ormaechea 49e), 2. Ngauamo (16. Blanchard 49e), 1. Muzzio (17. Hugues 49e)

 

AURILLAC > 15. Renaud; 14. Valentin (22. Jeudy 64e), 13. Lilomaiava (21. Kemp 52e), 12. Sharikadze, 11. Luatua; 10. Nanette, 9. Boisset (cap); 7. Vialle , 8. Nouhaillaguet (19. Ostberg 61e), 6. Roulin ; 5. Datunashvili (18. Hézard 47e), 4. Maninoa,; 3. Katiashvili (23. Alves 54e), 2. Catanzano(16. Pélissié 42e), 1. Escur (17. Fournier 47e)

 

Non entré en jeu : 20. Petitjean

 

Les meilleurs : A Mont-de-Marsan: Salawa, Otazo, Brethous, Saubusse, Tastet, Laousse-Azpiazu, Cabannes, Ratu, Tutaia, Muzzio, Ngauamo A Aurillac : Boisset, Vialle, Lilomaiava, Sharikadze, Maninoa, Roulin

 

 

Par Pierre Baylet

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?