Galthié n’a pas encore signé

  • Galthié n’a pas encore signé
    Galthié n’a pas encore signé
Publié le , mis à jour

Une nouvelle rencontre a eu lieu, entre le président Mourad Boudjellal et Fabien Galthié à propos d’une future collaboration. Les choses semblent avancer dans le bon sens, mais rien n’est encore signé.

Fabien Galthié entraînera-t-il le RCT l’an prochain ? Pour le moment rien n’est signé mais l’hypothèse avance bien. Dernier épisode : un nouvel entretien avec le président Mourad Boudjellal a eu lieu jeudi dernier dans le cadre cossu du restaurant italien Il Carpaccio de l’hôtel Royal Monceau. Le président toulonnais souhaite l’associer à Diego Dominguez, tout en conservant aussi Steve Meehan, et en enrôlant Marc Dal Maso comme spécialiste de la mêlée fermée. Jacques Delmas, très proche de Bernard Laporte, serait libéré bien qu’il soit toujours sous contrat.

Repas au Il carpaccio

Les deux hommes auraient discuté d’une proposition de contrat portant sur les deux prochaines saisons mais l’affaire n’est pas tout à fait finalisée. Boudjellal, et Galthié, ont souhaité se donner du temps avant de s’engager. L’homme fort du RCT veut convaincre l’Argentin Diego Dominguez, quelque peu réticent à l’idée de travailler avec Fabien Galthié, de leur association. Dominguez, qui a commencé sa mission début décembre, travaille actuellement avec les buteurs et observe Bernard Laporte dans le rôle de manager. Il pourrait être promu directeur sportif et s’occuper notamment du recrutement, laissant toutes les prérogatives du terrain à Fabien Galthié. L’ex-entraîneur de Montpellier semble lui prêt à franchir à nouveau le pas, et à s’occuper au quotidien d’une équipe professionnelle. Il a échangé plusieurs fois par téléphone avec Marc Dal Maso, étudié le jeu du RCT, s’est réjoui de la signature de François Trinh-Duc, son ouvreur titulaire au MHR, mais tient à avoir les coudées franches en matière technique. Il ne ferait pas de sa venue à Toulon une affaire d’argent, mais voudrait être convaincu par le projet de Toulon.

Une page va se tourner avec le départ (celui-là officiel) de Bernard Laporte, qui pourrait engendrer une vague de modifications dans l’organigramme technique du RCT, mais tout ceci reste lié aussi aux résultats de la fin de la saison en Top 14. Le RCT est un bolide formaté pour aller au moins en finale chaque saison. Son absence à Barcelone, combinée à celle de Lyon, serait considérée comme un véritable échec.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?