Gilles Dumas (coprésident Saint-Gaudens) «  Nous ne brûlerons pas les étapes »

  • Gilles Dumas (coprésident Saint-Gaudens) «  Nous ne brûlerons pas les étapes »
    Gilles Dumas (coprésident Saint-Gaudens) «  Nous ne brûlerons pas les étapes »
Publié le

Troisième du dernier championnat élite 2, éliminé en demi-finale à la dernière minute de jeu  par la Réole, le futur champion de France, Saint-Gaudens rejoint la saison prochaine l’élite 1. Figure emblématique du club, Gilles Dumas évoque l’avenir du club commingeois et commente son retour parmi les grands. 

1 - Qu'est -ce qui vous a motivé à solliciter à rejoindre l’élite 1 ?

 

Déjà, c’était dans le projet du club de retrouver le plus haut niveau national. Il est vrai que le club a traversé une période difficile il y a quelques années, mais je pense que la place de Saint-Gaudens au sein de la discipline treiziste, c’est l’élite. Saint-Gaudens reste une place forte du rugby à XIII. Culturellement, sportivement, la ville mérite de posséder une équipe au plus haut niveau de la hiérarchie. Rappelons que le dernier titre de la structure est dans l’ensemble assez récent puisqu’il remonte à la saison 2004. Par la suite, le club a disputé une demi-finale en 2007 et un quart de finale en 2008. Cette année, nous sommes le troisième club d’élite 2, nous perdons la demi-finale à la dernière seconde de jeu (défaite 18-20) face à la Réole qui est ensuite devenu champion de France. Pendant trois ans, nous avons entamé une restructuration tant sur le plan financier et sportif. Nous pensons sincèrement être prêts pour évoluer en élite 1. Lors de la dernière réunion à Vernajoul, tous les présidents des clubs d’élite ont salué avec un certain plaisir notre retour en élite, cela nous a fait chaud au cœur. Nous allons maintenant tout mettre en œuvre pour être à la hauteur.

 

2 – Pour la saison à venir quel sera l’objectif sportif ?

 

Une chose est sûre, nous ne brûlerons pas les étapes. Forcément, pour la première saison, nous ne pensons pas rivaliser avec le Top 4 composé de Limoux, Carcassonne, Lézignan et Saint-Estève-XIII catalan qui est à ce jour intouchable. En revanche, je pense que nous pouvons faire jeu égal face à des équipes comme Palau, Villeneuve, Les Broncos de Toulouse. Pour ma part, je serais satisfait si nous faisions un parcours semblable à celui d’Albi. Rappelons que les Albigeois sont montés l’an dernier, ont disputé cette saison une demi- finale de Coupe de France et obtenu la sixième place. Il faut s’inspirer du parcours des Tarnais. Nous avons la chance d’avoir une équipe jeune. Cette dernière ne demande qu’à progresser, je pense qu’elle peut nous étonner.

 

3 - Allez –vous étoffer l’effectif ?

 

Lors de la demi-finale que nous avons disputée face à La Réole il y avait six juniors sur la feuille de match et dix joueurs de moins de vingt ans, ces joueurs ont besoin d’être encadrés par des joueurs d’expérience. Nous recruterons, mais, nous ferons les choses en fonction des moyens du club. Je le dis et je le répète, nous ne brûlerons pas les étapes.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?