Oloron croit en l'exploit

  • Oloron croit en l'exploit
    Oloron croit en l'exploit
Publié le

Bien que comptant dix-huit points de retard sur Romans qu'ils reçoivent ce dimanche, les Oloronais veulent croire en leurs chances de qualification.

 Sur le papier, la qualification du FCO pour le dernier carré du Jean Prat s'avérait compliquée. Face à un adversaire professionnel, on ne donnait pas cher des chances des amateurs du Haut Béarn. Après le match aller, l'impression semble renforcée, avec 18 points de retard, la tâche s'est compliquée davantage. Pourtant, Laurent Dossat l'entraîneur des lignes avants d'Oloron veut y croire : "Si la victoire de Romans à l'aller (28-10) est méritée, l'écart est sévère. La physionomie du match nous donne même envie d'y croire très fort". D'autant qu'à l'aller, les professionnels ont fait preuve d'une réussite maximale. Par exemple dès leur première incursion dans le camp bleu et blanc, ils ont inscrit le premier essai du match: "On a été un peu timide sur ce coup-là, en subissant un gros assaut, c'est dommage", regrette-t-il. Dame "réussite" avait clairement choisi son camp dimanche passé, pour le plus grand désespoir du coach oloronais qui espère un retournement de situation ce dimanche : "Romans a converti toutes ses occasions franches, tandis que de notre côté, nous laissons quand même 13 points en route au pied (2 transformations et 3 pénalités ratées). Ce genre de mésaventure ne nous est pas souvent arrivé cette saison, et avec une réussite ne serait-ce qu'habituelle, l'écart n'aurait pas été aussi important".

 

"Nous voulons continuer notre route"

Dimanche, ce sera le match retour et même si l'écart est là, Laurent Dossat rappelle qu'on en est qu'à mi-parcours : "Ce n'est pas possible d'avoir autant d'éléments contraires qu'à l'aller où nous avons eu le vent contraire, des pépins physiques d'entrée de match, quelques cartons qui nous ont notamment réduits à 13 contre 15 quand nous encaissons le 2e essai. Romans est une très belle équipe et je ne remets nullement en cause leurs qualités, mais nous allons jouer notre chance à fond". Non seulement Oloron jouera sa chance à fond, mais Laurent Dossat croit fermement en l'exploit : "Penser dès à présent que nous quitterons le Jean Prat dimanche serait une grave erreur. Nous ne cherchons pas une victoire de prestige face à un ogre comme Romans, ce que nous voulons c'est continuer notre route en Jean Prat. Tout le monde est très motivé. Il suffisait de voir les yeux de nos joueurs à l'entraînement pour s'en convaincre. Ils ont le couteau entre les dents. Nous vivons l'écart de l'aller comme une injustice qui nous fait avoir un sentiment de colère. Croyez-moi, la bête FCO est certes blessée, mais elle est surtout énervée et en aucun cas morte". Et chacun sait en Haut Béarn que lorsqu'il est blessé, le FCO n'en est que plus dangereux.

 

 

Le match : Oloron - Romans. Dimanche 15 heures. Stade de St Pée. Arbitre : Régis Guatelli (Lyonnais). A l'aller : Romans bat Oloron 28-10

 

 

Le groupe du FCO : Massip, Fourtine, Chantereau, Dies, Etchegoyen, Pouyenne, Pailhassar, Picabéa, Claverie, Bugat, Paillot, Tauzin, Chabat, Lacave, Quintana, Vergé, Sestiaa, Casassus, Pénigaud, Armary, Porte Laborde, Berhabe, Jambaqué.

 

Fabrice Borowczyk

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?