Montpellier : Quadruplé en vue ?

  • Montpellier : Quadruplé en vue ?
    Montpellier : Quadruplé en vue ?
Publié le / Mis à jour le

C’est le remake de la finale de la saison passée. Montpellier, triple champion de France, vise un quatrième sacre. Lille-Métropole espère soulever son premier bouclier.

La logique a été une nouvelle fois respectée. Comme la saison écoulée, la finale de l’édition 2016 est un face-à-face entre le premier et le deuxième de la phase qualificative. C’est même le copier – coller du précédent exercice qui s’était conclu par une victoire montpelliéraine (17-3) face à son homologue lillois sur la pelouse de Bourg-en-Bresse. Après avoir dominé la première phase, Montpelliéraines et Lilloises ont (brillamment) passé avec succès le cap des demi-finales.

Les Héraultaises ont doublement maîtrisé leur sujet face aux promues du Stade toulousain (22-0 et 31-0) tandis que la tâche fut plus compliquée pour les Nordistes. Elles qui s’étaient inclinées (15-27) lors de la première manche face à l’entente Blagnac-Saint-Orens, ont parfaitement négocié la seconde manche par une très flatteuse victoire (34-10). Victoire qui a autorisé le Lille-Métropole à accéder à sa troisième finale de l’élite en l’espace de quatre ans. « Encore une fois, nous retrouvons Montpellier. C’était déjà le cas en 2013, l’an dernier et cette année. Espérons que cette troisième finale sera la bonne. On dit si bien jamais deux sans trois. Si par hasard, la défaite est au rendez-vous, je crois qu’on pourra nous appeler le Clermont-Ferrand du rugby féminin », fait remarquer un dirigeant.

« être à la hauteur de l’événement »

Pour cette troisième opposition de l’histoire entre Lilloises et Montpelliéraines, ce sont bel et bien les Héraultaises qui auront la faveur du pronostic. Lors de la phase de classement, les triples championnes de France ont bien négocié leurs deux oppositions. À Montpellier, elles se sont imposées (34-15) et partagé les points (12-12) au retour. Une statistique sur laquelle la capitaine de l’équipe nationale et de Montpellier, Gaëlle Mignot ne souhaite pas s’étendre. « Je ne dirai pas que ces résultats sont anecdotiques, il faut tout simplement les oublier. Un match de poule ne se prépare comme une finale. Le contexte est totalement différent. Les compteurs sont remis à zéro. Samedi à Massy, nous n’aurons pas le droit à l’erreur. Il faudra être à la hauteur de l’événement et pour cela, je fais confiance aux Lilloises pour nous poser des problèmes. Je ne pense pas que nous sommes les favorites, c’est du cinquante-cinquante. »

Samedi, le Montpellier Hérault a une belle occasion de marquer d’une pierre blanche l’histoire de la discipline. En cas de victoire, les Héraultaises réaliseraient un quadruplé historique qui n’a jamais été fait à ce jour depuis la création de l’épreuve en 1989. Montpellier est à quatre-vingts minutes d’un exploit sans précédent alors que Lille-Métropole se trouve à quatre-vingts minutes du premier titre majeur de son histoire.

Par Didier NAVARRE

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir