Le Racing s'est relevé

  • Le Racing s'est relevé
    Le Racing s'est relevé
Publié le , mis à jour

Poussifs et maladroits en première période, les Racingmen ont par la suite accéléré pour venir à bout de la Section paloise.

Le résumé du match:

Pour être honnête, on ne donnait pas cher de la peau des Palois avant que ne débute cette rencontre. Verdict ? Que le grand cric nous croque, tant les hommes de Simon Mannix furent performants face aux vice-champions d'Europe, poussant même les coéquipiers de Dimitri Szarzewski dans leurs derniers retranchements. Indisciplinés et moins forts que les Franciliens dans le défi physique, les Palois baissèrent néanmoins le pied en deuxième période, laissant les Racingmen prendre le large et se rassurer, une semaine après s'être inclinés en finale de Champions Cup contre les Saracens (21 à 9).

Le tournant du match:

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'équipe « bis » de la Section paloise réalisait un excellent match, à Colombes, jusqu'à qu'elle ne pêche par un excès d'indiscipline. Aux abords de la vingtième, le pilier gauche Jeremy Hurou était donc coupable d'un plaquage dangereux sur Dimitri Szarzewski. Lucide, l'arbitre M. Chalon expulsait temporairement le Palois. Deux minutes plus tard, le deuxième ligne Cameron Pierce effondrait un maul pénétrant francilien. Une nouvelle fois, le directeur de jeu n'hésitait pas, sortant du terrain le barbu de la Section paloise. L'action d'après, les Racingmen profitaient de leur supériorité numérique pour inscrire leur deuxième essai, sur maul pénétrant. Le break était fait.

Le plus bel essai:

33e minute de jeu. Les Racingmen, en supériorité numérique après les expulsions temporaires de deux palois, campaient dans le camp béarnais. Sur une action anodine, Rémi Talès écartait alors le jeu vers Mike Phillips, repositionné pour l'occasion en position de numéro 10. Le Gallois avait alors le mauvais goût d'allonger une passe de vingt mètres sur les extérieurs, laquelle était interceptée par le Fidjien Votu. Intelligent, celui-ci décalait aussitôt Mathieu Acébès et, au bout d'une course de quatre-vingt mètres, l'ailier palois aplatissait en coin (17-10).

L'homme du match:

Mais où s'arrêtera Johan Goosen ? Face à la Section paloise, l'ancien meneur de jeu des Cheetahs a démarré la rencontre à l'arrière avant de glisser au poste de demi d'ouverture, en lieu et place de Rémi Talès. Excellent dans les deux positions, « Goose » fut le grand monsieur de ce match face aux Palois, zappant les défenseurs béarnais avec une facilité déconcertante. Chapeaux bas !

Les meilleurs joueurs:

Au Racing: Goosen, Laulala, Rokocoko, Ben Arous, Dulin, Andreu

A Pau: Votu, Acebes 

 

Fiche Technique:

A Colombes

Samedi 15h

5000 spectateurs

Racing 92 – Pau : 43-13 (17-10)

Arbitre : M. Chalon (Limousin)

Note arbitre : **

Evoltuion du score : 0-3, 7-3, 10-3, 17-3, 17-10 (MT) ; 17-13, 24-13, 31-13, 38-13, 43-13.

Racing 92 > 15. Goosen ; 14. Rokocoko, 13. Chavancy (22.Vulivuli de la 9e à la 12e) (22.Vulivuli 61e), 12. Laulala, 11. Andreu ; 10. Talès (21.Dulin mt), 9. Phillips (20.Chauveau 50e); 7. Le Roux, 8. Claassen, 6. Masoe (19. Kruger, 19e) ; 5.Charteris (18.Filipo 70e), 4. Carizza ; 3. Ducalcon (23.Tameifuna 52e), 2. Szarzewski (cap.) (16.Chat 52e), 1. Ben Arous (17.Brugnaut 52e)

Section paloise > 15. Malié ; 14. Acebes, 13. Fumat (cap.) (21. Hastoy de la 55e à la 61e), 12. Votu, 11. Pourailly (22.Ratuvu mt); 10. Fajardo, 9. Daubagna (20.Marques 38e); 7. Domolailai, 8. Monzeglio, 6. Dougall (19.Habel-Kuffner 59e); 5. Boutaty (18.Dry 59e), 4. Pierce ; 3. Charlet (23.Tierney 64e), 2. Boundjema (16.Bianchin 57e), 1. Hurou (17.Jacquot 48e)

Racing 92 > Points : 6E Szarzewski (14e), Ducalcon (30e), Rokocoko (51e), Carizza (60e), Andreu (62e), Goosen (68e) ; 5/6T Goosen (15e, 30e, 51e, 60e, 62e); 1/1P Goosen (25e)

Blesssé : Masoe (épaule), Laulala (jambe)

Carton jaune : 21.Dulin (78e)

Section paloise > Points : 1E Acebes (33e) ; 2P Daubagna (8e), Marques (49e) ; 1T Daubagna (33e)

Cartons jaunes : 1.Hurou (26e, placage dangereux), 4.Pierce (29e, maul écroulé).

Les buteurs : Daubagna : 1/1T, 1/1P Goosen : 5/6T, 1/1P Marques : 1/1P

*** Goosen

** Chauveau, Ben Arous ; Acebes

* Andreu, Dulin, Ducalcon, Rokocoko ; Marques, Boutaty, Charlet.

Par Marc Duzan et Guillaume Cyprien

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?