La réaction de Skrela après la qualification de Colomiers

  • La réaction de Skrela après la qualification de Colomiers
    La réaction de Skrela après la qualification de Colomiers
Publié le , mis à jour

Blessé pour le match face à Carcassonne ce dimanche, le capitaine columérin, David Skrela est revenu sur la victoire (22-15) et la qualification de son équipe. 

Cinquième - à un point devant Béziers et Perpignan - avant le coup d'envoi à Carcassonne, Colomiers avait son destin entre les mains. Mais avec une mauvaise entame de match, les Columérins est menés 15 à 3 au bout de 22 minutes de jeu. Pendant ce temps là, Béziers fait la course en tête à Montauban. Mais Carcassonne, qui n'a plus rien à jouer, dans ce championnat commence à lever le pied en fin de première mi-temps.

Cette baisse d'intensité profite aux coéquipiers de Skrela qui grapillent des points grâce à des pénalités trop facilement données par les locaux qui accusent le coup physiquement. A 6 min de la fin, les Columérins plantent le seul essai du match et passent devant au score pour la première fois du match. Score final 22-15. Béziers de son côté ne parvient pas à prendre le point de bonus et Colomiers se qualifie pour les demis. "Le match était mal embarqué face à une belle équipe de Carcassonne qui a tout donné pour bien finir chez elle. On a su rester patient pour gagner le match d’abord, avant de croiser les doigts pour que les Montalbanais nous offrent la qualification. C’est bien pour nous, ça récompense l’ensemble de notre saison et les quatre années de travail commun. Je crois qu’on mérite notre qualification après être passé par toutes les émotions cet après midi (dimanche, NDLR)", avoue l'ouvreur à la fin du match.

Après seize années d'absence, depuis le quart perdu face à Castres en 2001, Colomiers retrouvent les phases finales de Pro D2. "Désormais, cette demi-finale à Bayonne n'est que du bonus pour nous. Dans un stade plein, l’ambiance promet d’être belle. L’Aviron est une des plus belles équipes de Pro D2 et nous n’aurons donc rien à perdre. C’est une formation complète qui a le niveau pour jouer au-dessus. Mais on avait réussi à faire nul chez nous avant de perdre d’un point chez eux. On n’est pas les favoris, mais nous ne sommes plus que quatre concurrents engagés. Tout est donc possible si on parvient à mettre toutes les chances de notre côté", explique le numéro 10 de Colomiers. En tribune ce dimanche après-midi, l'ancien international espère être de retour pour ce qui pourrait être le dernier match de sa carrière. 

La rencontre face à Bayonne aura lieu dimanche prochain à 14 heures. 

 

Propos recueillis par Julien Louis 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?