La Valette : Une bonne cuvée

  • La Valette : Une bonne cuvée
    La Valette : Une bonne cuvée
Publié le / Mis à jour le

Pour sa première saison, l’équipe cadette a tenu la dragée haute à Montpellier et Béziers avec de nombreuses débutantes.

L’atterrissage a été difficile pour La Valette. Reléguées de Top 8 au printemps dernier, les Varoises ont dû se contenter d’une troisième place suivie d’une élimination au premier tour, contre Lons. Mais cette place forte du rugby féminin sur la côte est de la Méditerranée n’a pas perdu son temps. Pour la première fois, elle avait engagé cette saison une équipe cadette à quinze. Pour ses débuts, elle n’est pas passée loin de se qualifier pour les phases finales, faisant surtout passer son effectif de vingt-deux joueuses en début de saison, à trente au printemps. Une courbe de croissance en cours d’année que de nombreuses équipes, masculines ou féminines, doivent lui envier.

« Elles sont venues par copinage, explique le manager, Pascal Bazani. Elles sont venues essayer et elles ont accroché. »

Surtout, le club, qui s’est doté il y a un an d’un président, Patrick Ripert, qui se consacre à plein-temps à la section féminine, a mis les petits plats dans les grands, en désignant trois techniciens pour former la relève varoise : Patrick Bazani, également entraîneur à La Vallée-du-Gapeau en Fédérale 3, dont la fille, Carla joue dans l’équipe, Yves Escudero (avants), et Nicolas Gighlione (trois-quarts).

« Treize filles sur vingt-deux débutaient et il leur a fallu un peu de temps pour appréhender la rigueur et les contacts, explique Pascal Bazani. Au début, ça piquait un peu ! »

Ça piquait beaucoup. Lors du premier match, le 14 novembre, contre Béziers, premier au final, le bizutage fut sévère (0-48). Trois mois plus tard, elles l’emportaient (7-5). Et l’envie ne se dément pas. « Les filles continuent de s’entraîner. Nous en profitons pour intégrer des moins de 15. Nous n’avons pas à rougir, Montpellier et Béziers sont deux belles équipes. C’est en train de prendre forme et il y a un potentiel. » 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir