Lille tient sa revanche

  • Lille tient sa revanche
    Lille tient sa revanche
Publié le / Mis à jour le

Quatre ans qu’elles attendaient ça. Les joueuses du LMRCV ont enfin inscrit leur nom au Palmarès du Top 8 en prenant au passage leur revanche sur Montpellier (18-7), sacrée championne de France la saison dernière.

Elles l’ont fait ! Les « putains de nanas » de Damien Couvreur sont venues décrocher leur premier titre de l’histoire dans le championnat élite au terme d’une rencontre pleine de suspens et d’intensité. Le titre leur avait échappé l’an dernier face à cette même équipe, triple tenante du titre.

Pourtant Montpellier avait bien démarré. Les vingt premières minutes sont à l’avantage des Héraultaises qui campent dans le camp des Lilloises. Mais les Montpellieraines ne parviennent pas à concrétiser leur domination, la faute à leur indiscipline. De son côté le LMRCV se débarrasse trop tôt des munitions au pied, et ne parvient pas à franchir le premier rideau. Montpellier à l’occasion d’ouvrir le score après vingt minutes sur une pénalité à 20 mètres en face des poteaux, mais les filles décident de jouer. L’action avorte et le score reste vierge. « On n’était pas lucide à ce moment-là », explique Caroline Boujard, ailière du MRC.

Dix minutes plus tard, Lille se réveille et parvient à atteindre le camp adverse. La bonne occupation des nordistes, est récompensée par une pénalité à 30 mètres en face des poteaux. Shannon Izar ne laisse pas l’occasion passer et ouvre le score. Un avantage qui met les joueuses dans l’avancée jusqu’à l’entracte avec une conquête ultra dominatrice. À la sirène, Shannon Izar enfonce le clou et claque un drop de quarante mètres. Les Montpellieraines repartent à l’assaut dès la deuxième période, Elodie Poublan inscrit le premier essai de la partie.

Montpellier agonise

Montserrat Amédée transforme et donne l’avantage à son équipe pour la première fois. Avec beaucoup de coaching Lille semble terminer la partie avec plus de fraîcheur. Mais Montpellier ne rompt pas rendant coup pour coup. À dix minutes de la fin, un coup de pied contré par Montpellier termine sa course dans les bras de Romane Ménager qui n’a plus qu’à courir pour aplatir son essai. Lille reprend l’avantage (11-7). Véritable coup de massue pour les Héraultaises qui terminent le match au bord de leur ligne d’en-but. Après trois mêlées rejouées à la dernière action, l’arbitre accorde un essai de pénalité aux Nordistes et siffle la fin du match. Lille exulte, Montpellier agonise.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir