Trinh-Duc absent face à Toulon, Jake White se justifie

  • Trinh-Duc absent face à Toulon, Jake White se justifie
    Trinh-Duc absent face à Toulon, Jake White se justifie
Publié le , mis à jour

L'ouvreur de Montpellier, François Trinh-Duc ne jouera pas face à Toulon dimanche ce qui pourrait être son dernier match à domicile sous le maillot montpelliérain. Une décision "logique" pour l'entraîneur Jake White qui s'est expliqué ce mardi.

Il n'aura pas sa fête. Pour ce qui aurait pu être sa dernière sortie à Montpellier (à moins que le MHR n'y dispute un barrage), François Trinh-Duc ne fera pas ses adieux à ses supporters dimanche. L'enfant du club, qui porte le maillot du MHR depuis treize ans, dont onze avec l'équipe professionnelle, n'a pas été retenu dans le groupe qui sera chargé de recevoir l'ogre toulonnais dans un match capital pour la deuxième place du Top 14 et une qualification directe en demi-finale. 

Blessé mi-mars contre l'Angleterre avec l'équipe de France, l'international (29 ans, 53 sélections) avait fait son retour à la compétition le 7 mai dernier lors d'un match de championnat à La Rochelle. Avant d'être de nouveau sorti du groupe pour la finale de Challenge cup remportée face aux Harlequins la semaine suivante. Déjà en tribunes la semaine dernière pour affronter l'UBB, François Trinh-Duc n'a donc pas convaincu Jake White de lui offrir une sortie digne de son parcours dans son club de toujours. 

White : "L'équipe passe toujours en premier..."

Une décision marquante, que le technicien sud-africain a complètement assumée ce mardi en conférence de presse : « Le cas François Trinh-Duc n’est pas plus difficile à gérer cette semaine que les autres. C'est impossible de satisfaire tout le monde. Je sens que les gens sont très sensibles à ce sujet et je le comprends mais on prend des décisions dans le but de gagner des matchs. L'équipe passe toujours en premier, il n'y a pas d'exception. Oui c'est triste, on aurait voulu une fin de conte de fées, mais François a eu une grosse proposition de contrat de trois ans pour rester à Montpellier et il a décidé de partir. Je fais donc passer l’intérêt de l’équipe en premier. »

"...Ce n'est pas personnel, juste logique"

Jake White assure qu'il comptera peut-être sur l'emblématique joueur du MHR d'ici la fin de la saison. Mais pas pour l'instant : « C'est arrogant de dire que c'est le dernier match ici, nous jouerons peut-être un barrage. Et peut-être qu'il y aura trois blessures et que nous aurons besoin de François et de Ben Mowen pour jouer à Barcelone. Si j'avais 88 points comme Clermont et que j'étais assuré de finir premier ou deuxième, je ferais jouer tout le monde. On chanterait et on applaudirait mais ce n'est pas le cas. Je suis désolé, je ne peux pas le faire. Ce n’est pas personnel, c'est juste logique. Je ne peux pas me permettre de perdre un match parce que je n'ai pas de couverture à l'arrière, à la mêlée ou à n'importe quel autre poste juste parce que je voulais faire un cadeau à quelqu'un. Mon boulot est de gagner. Et je dois traiter tout le monde de la même manière, sinon je suis injuste. C'est le sport, et le professionnalisme, c'est comme ça. »

A l'image du rugby, le MHR a changé depuis l'époque des quatre fantastiques qui ont fait la gloire du club il y a quelques années. Julien Tomas et Louis Picamoles ne sont plus là, François Trinh-Duc va partir et ne joue plus. Quant à Fulgence Ouedraogo, qui a prolongé trois ans en novembre dernier, il a quitté l'entraînement ce mardi, touché à une épaule. Par Jessica Fiscal et Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?