Robins Tchale Watchou : « Nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise »

  • Robins Tchale Watchou : « Nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise »
    Robins Tchale Watchou : « Nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise »
Publié le , mis à jour

Le deuxième ligne du MHR s’est confié aujourd’hui en point presse sur la préparation du match de dimanche face à Toulon. Il est notamment revenu sur la décision que son manager a prise à l’encontre de François Trinh-Duc, quant à son absence au sein du groupe pour affronter le club varois.   

Comment préparez-vous ce match face à Toulon ?

 

Robins Tchale Watchou : « Nous sommes à un tournant de notre saison. En effet dimanche, va se jouer la deuxième place ainsi qu’un accès direct en demi-finale. Ça va être un match compliqué, puisque contrairement à ce qu’on peut penser, notre dernière prestation à domicile face à Grenoble n’a pas été exemplaire. Ca va sûrement être l’occasion de redescendre d’un cran et de se recentrer sur les fondamentaux. Nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise. »

 

 

L’environnement ainsi que l’ambiance qui règnent au sein du club en ce moment peut influencer le match de dimanche ?

 

 

RTW : « Je suis incapable de vous le dire maintenant. Ce n’est réellement qu’à la fin du match que mes coéquipiers et moi pourrons vous le dire. Mais j’espère que cela n’aura pas d’impact sur l’équipe. »

 

Est-ce que vous ne risquez pas de vous en mordre les doigts d’avoir fait l’impasse le 7 novembre face à Toulon à Mayol (52-8) ?

 

 

RTW : «  Je ne pense pas qu’on a fait l’impasse, ce match était aussi l’occasion de faire jouer des joueurs qui ne s’était pas illustré depuis le début de la saison. Malheureusement pour nous on a pris la branlée, mais on a eu la possibilité sur toute la saison de rattraper ce qui nous permet aujourd’hui de prétendre à une seconde place. »

 

Avec le standing que l’équipe de Montpellier porte aujourd’hui, êtes-vous capable de mettre une « branlée » aux toulonnais ?

 

 

RTW : « Ah non une branlée quand même pas. Il faut déjà gagner. Si il y a une partie où il va falloir se concentrer c’est bien en touche et en mêlée. Le match va se jouer là-dessus. »

 

Si tu es là ce matin en conférence de presse, c’est que tu es dans le groupe ?

 

 

RTW : « Oui en effet, je n’étais pas dans le groupe depuis la finale. L’histoire est simple, on a un coach qui fait des choix donc quand on fait appel à toi tu réponds présent. On a eu un titre qui est dans l’histoire. Je laisse de côté les petits contentieux qu’il y a eu autour. Je suis de ceux qui pensent qu’on peut faire les choix qui conviennent ou pas avec la manière qui convient ou pas. Il faut mettre un limite, même si il est très fine, entre la peine qu’on peut avoir par rapport à son égo personnel et le travail que nous devons fournir. aujourd’hui, la lignée dans laquelle se situe le MHR, il y aura forcément de la casse. Il faut faire avec»

 

Justement il faut faire avec, mais est-ce que justement votre sentiment par rapport à cette semaine ça serait pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

 

 

RTW : « Oui, mais aujourd’hui nous ne sommes pas à la place du manager. Il est compliqué de prendre un postulat par rapport à quelqu’un qui décide. »

 

Est-ce que le calme est revenu dans le vestiaire ?

 

 

RTW : « Il reviendra certainement. La décision a été dure à digérer mais il va falloir vite le faire pour être prêt pour le match de dimanche. »

 

Propos recueillis par Julien Louis

 

 

 

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?