Grenoble : O’Connell dit non, place à Aaron Dundon ?

  • Grenoble : O’Connell dit non, place à Aaron Dundon ?
    Grenoble : O’Connell dit non, place à Aaron Dundon ?
Publié le / Mis à jour le

S’il accusera un nouveau déficit d’environ 750 000 € sur l’exercice 2015-2016, le FCG devrait néanmoins annoncer demain la prolongation de son staff ainsi que l’arrivée d’un entraîneur desavants qui ne devrait pas être paul o’connell mais l’irlandais Aaron Dundon.

Ce n’est plus un secret, dans un Top 14 qui vit structurellement au-dessus de ses moyens: le modèle économique «traditionnel » d’un club sans mécène, fonctionnant sur une économie réelle Le FCGrenoble Rugby fait partie des clubs fonctionnant sur une économie réelle (entendez par là qui ne peuvent pas se permettre de dépenser beaucoup plus que ce qu’ils gagnent avec de véritables produits d’exploitation) est de plus difficilement viable arrivant peut-être à saturation. L’exemple du Stade toulousain, qui accusera à l’issue de la saison un déficit d’exploitation de l’ordre de 1,5 million d’euros, est là pour l’attester. Celui du FC Grenoble également qui, malgré de gros risques pris (notamment en budgétant une qualification en quarts de finale de Challenge Cup), devrait ainsi que l’avançait mardi Le Sport Dauphinois compter un déficit d’environ 750 000 euros, lié notamment à des affluences en baisse (moins 10 %) et à une place au classement final moins élevée qu’espéré (le club tablait sur une huitième place, plus rémunératrice qu’une onzième lors des redistributions de la LNR). Comme celui de la saison dernière, le déficit de cette saison devrait être absorbé dans le cadre d’une augmentation de capital. Mais cela se ressentira forcément sur le recrutement puisqu’en raison des nombreuses prolongations de contrat consenties dans la saison, les arrivées se compteront sur les doigts d’une main. Sauf énorme surprise ou joker, Muldowney, Waqa et Mélé seront les trois seules recrues à l’intersaison.

Annonce ce samedi pour l’entraîneur des avants

Pas forcément rassurant à l’aube d’une saison charnière, où l’ensemble du staff et quinze joueurs seront en fin de contrat ? Forcément… Toutefois, une partie des incertitudes devrait être levée samedi après-midi puisque, lors d’une conférence de presse au stade des Alpes, le président Marc Chérèque devrait annoncer la prolongation en masse du staff technique pour les deux prochaines saisons, où Bernard Jackman (actuel entraîneur en chef) devrait prendre un peu plus de galon au niveau du secteur professionnel, Fabrice Landreau voyant son rôle de directeur sportif élargi à l’ensemble du club, notamment au niveau de la formation. L’arrivée d’un entraîneur des avants, pour accéder au désir des joueurs et remplacer le poste laissé vacant par Sylvain Bégon, devrait également être actée.

Seule certitude, il ne s’agira pas d’un des «pigistes » venu donner un coup de main au niveau de la mêlée dans le courant de la saison. Exit donc les pistes Patricio Noriega ou André Bester, sous contrat avec Turin. Le profil souhaité par le staff alpin étant celui d’un spécialiste de la mêlée fermée, les CV de Benoît August ou Olivier Azam ont récemment été étudiés par les têtes pensantes du FCG, sans que leurs dossiers n’aient semble-t-il franchement convaincu. De même, il ne s’agira pas du géant irlandais Paul O’Connell qui veut emboîter la carrière d’entraîneur.Il ne s’est pas mis d’accord avec les Grenoblois et a renoncé à venir dans les Alpes.

Selon nos informations, le technicien attendu est l’Irlandais Aaron Dundon  (34ans), qui vient de mettre un terme à sa carrière de joueur, ancien talonneur du Leinster et qui devrait évoluer aux côtés de Bernard Jackman qu’il retrouverait donc au FCG, avec qui il a joué en Irlande.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir