Top 14 : Le récap de la 26e journée

  • Top 14 : Le récap de la 26e journée
    Top 14 : Le récap de la 26e journée
Publié le , mis à jour

C'est terminé. La phase régulière de Top 14 s'est achevée en beauté dimanche soir. Alors que six équipes se dirigent maintenant vers les barrages, huit sont désormais en vacances. Retour sur le dernier acte de cette saison 2015-2016.

Le match : Racing 92 - Montpellier

C'était l'affiche de cette ultime journée. Si le niveau de jeu n'a pas toujours été au rendez-vous, les deux équipes auront au moins eu le mérite de marquer des points (40-25). Sept essais au total. Bien qu'ils enregistraient l'absence de plusieurs titulaires, les Franciliens ont dominé leur sujet. La charnière composée de Machenaud et Goosen a été à son avantage et c'est toute l'équipe du Racing qui en a profité. A commencer par Juan Imhoff qui a inscrit un doublé. A l'inverse, les Montpelliérains ont paru en manque de jus, fatigués tout simplement. Les hommes de Jake White sont passés à côté d'une qualification directe en demi-finale et devront jouer les barrages. Ces deux équipes auront d'ailleurs l'avantage de recevoir dans leur stade ce quart de finale.  

Le joueur : Rory Kockott

Le CO avait son destin entre les mains à l'orée de cette journée de championnat. Une victoire et la qualification était assurée. Grâce à Rory Kockott, ce fut chose faite. Le demi de mêlée a tout simplement inscrit 25 des 35 points de son équipe. A ses trois transformations, il faut ajouter trois pénalités et surtout deux essais. Quand l'international joue à ce niveau, les Castrais ne sont pas bons à prendre.

La stat : 50

C'est le nombre d'essais inscrit lors de cette 26e journée. Après une saison pleine, les organismes étaient fatigués et les défenses friables. Résultat, les attaquants s'y sont donnés à coeur joie. Mention spéciale au match entre Clermont et La Rochelle où les supporters ont pu assister à pas moins de dix essais.

L'équipe en baisse : Oyonnax

Dans le match des (très) mals classés, c'est Oyonnax qui ressort la tête basse. Défaits à Agen, les joueurs du Haut-Bugey finissent derniers de ce Top 14. Si la saison dernière les Oyomen avaient vécu un rêve éveillé en arrachant une place de barragiste, le retour sur terre cette année est difficile. Cette place de lanterne rouge en est le parfait exemple.

L'equipe en hausse : Toulon 

Au terme de cette phase régulière faite de hauts et de bas, les Toulonnais ont finalement arraché une qualification directe en demi-finale. Un dernier festival offensif face à des Bordelo-Bèglais réduits à 14 dès la 21e minute. Pour la dernière au stade Mayol de Bernard Laporte, le RCT a su faire le travail et s'est offert le droit de profiter d'une semaine de repos.

La bizarrerie : Le Racing qui ne veut pas le bonus

Quatrième à l'issue de la phase régulière, le Racing aurait pu gagner une place dimanche soir s'il avait empoché le point de bonus contre Montpellier. Mais apparement ce n'était pas dans les plans des deux Laurents. Les Racingmen ont choisit par deux fois de tenter la pénalité à quelques mètres de la ligne alors qu'ils n'étaient qu'à un essai du bonus. Des décisions qui donnent l'impression que le Racing a choisit son adversaire pour le quart de finale. En difficultés lors des deux confrontations face à Castres, les Bleu et Blanc ont probablement préféré affronter Toulouse à Colombes plutôt que le CO. Choix gagnant ou pas, réponse la semaine prochaine.

Par Lucas Vola

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?