L’arrière, un problème de riche pour les Blacks

  • L’arrière, un problème de riche pour les Blacks
    L’arrière, un problème de riche pour les Blacks
Publié le , mis à jour

La concurrence est d’ordinaire féroce chez les All Blacks, mais cette année, avec l’arrivée de Damian McKenzie et le retour d’Israel Dagg, le poste d’arrière est particulièrement bien fourni.

Le numéro 1 : Ben Smith

Ben Smith (30 ans, 48 sél.) est l’exemple même de la régularité. Avec une saison 2015 marquée par le titre de champion du monde et le sacre en Super Rugby, il est sûrement le meilleur du monde à son poste en ce moment. Il a complètement tué la concurrence à ce poste en sélection. Le joueur des Highlanders sait tout simplement tout faire. Le manager des All Blacks Steve Hansen l’a nommé vice-capitaine, c’est la première fois qu’un arrière a ce privilège depuis Mils Muliaina.

Le revanchard : Israel Dagg

« Je n’arrivais pas à dormir, je voulais absolument faire mon retour en séléction » déclarait l’arrière de 28 ans dans les colonnes du Stuff.com. Il est de retour dans le groupe des All Blacks. Sa dernière apparition remonte au 25 juillet 2015 et au début du Rugby Championship. L’année 2015, au contraire de Ben Smith, a été catastrophique pour Izzy Dagg. Steve Hansen ne l’a pas appelé pour participer au mondial 2015, lui préférant Ben Smith. Les Crusaders ne se sont pas qualifiés pour les barrages du Super Rugby et pour finir, l’arrière aux 49 sélections s’est gravement blessé à l’épaule.

Il a fait son retour en milieu de saison avec les Rouges et Noirs et il s’est tout de suite illustré en marquant un doublé et en enchaînant les bonnes performances.

Le petit crack : Damian McKenzie

Deuxième marqueur d’essais du Super Rugby (7 essais) et quatrième meilleur réalisateur (127 points) après douze matchs, Damian McKenzie, 20 ans, est en train d’exploser. Sa progression est fulgurante, l’année dernière en 15 matches (8 titularisations) il n’avait marqué 41 points et marqué 0 essai.

Finisseur, buteur, accélérateur et passeur, c’est un arrière complet. Le joueur des Chiefs s’est révélé avec le numéro 15, lui, le demi d’ouverture de formation. Pour Hansen, sa polyvalence peut être un atout « Il doit continuer à bien jouer et ensuite ce sera à nous de prendre une décision quant au poste qu’il peut occuper. Je ne pense juste pas qu’il ne jouera pas à l’aile ».

Par Philippe Peronne

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?