[BILAN TOP 14] Oyonnax, mauvais élève

  • [BILAN TOP 14] Oyonnax, mauvais élève
    [BILAN TOP 14] Oyonnax, mauvais élève
Publié le , mis à jour

[Bilan 1/14] Oyonnax (14e, 23 points) Saison noire pour l’USO qui après trois ans dans l’élite, descend en Pro D2.

Bilan de la saison :

Oyonnax a fini lanterne rouge avec la plus mauvaise défense de l’histoire depuis la création du Top 14 (847 points encaissés), à l’arrivée le bilan est catastrophique. Mais sur le terrain les Ainois ont montré du cœur toute la saison. Et n’avait pas si mal commencé, avec une victoire lors de la première à Charles Mathon (37-19) face à l’Union Bordeaux-Bègles. Mais après ce succès les Oyonnaxiens n’ont jamais pu se lancer dans leur saison et tout est allé de mal en pis. En novembre 2015, Olivier Azam est débarqué de son poste de manager général à la place de Johann Authier, ancien joueur du club et alors directeur du centre de formation. Il n’y a pas eu l’éléctro-choc attendu. Au final cinq victoires sur l’exercice 2015-2016.

Joueur de la saison :

Viliami M’afu (34 ans), le 3ème ligne des Tonga a été l’un, des leaders du groupe et il l’a largement aidé à retrouver son état d’esprit lors des derniers matchs. Son absence pendant la Coupe du Monde a bien évidemment été une lourde perte pour Oyonnax. Il a prolongé son contrat et sera toujours oyonnaxien lors des deux prochaines saisons.

Tournant de la saison :

Le match contre Toulon perdu à Charles-Mathon (13-44). Thierry Emin le président souligne que c’est après cette défaite que le club à commencé à travailler sur le projet d’un retour en proD2. Les espoirs ainois se sont envolés.

La révélation de la saison :

Geoffrey Fabbri (24 ans), arrivé de Saint-Claude en 2008, le deuxième ligne issu du centre de formation a signé son premier contrat pro en début de saison. Il a enchainé les matchs. L’USO peut s’appuyer sur lui à l’avenir.

Projet d’avenir :

Rebondir pour revenir en Top 14, avec un budget de 12 millions, un recrutement ciblé autour de joueurs d’expérience comme Jamie Cudmore et l’ancien Springbok Greyling et de jeunes en devenir tel Luc Barba, le demi d’ouverture espoir de Toulon, Seuteni et Christopher Ruiz, Le staff sera lui composé de Johann Authier, Stéphane Glas et Adrien Buononato, qui arrive tout droit du Stade Français.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?