Ledesma, le grand monsieur

  • Ledesma, le grand monsieur
    Ledesma, le grand monsieur
Publié le , mis à jour

Argentin de France 3/6 - Le XV de France s’envole pour sa tournée en Argentine jeudi 9 juin. L’occasion pour nous de mettre à l’honneur ces Argentins qui ont marqué le rugby français. De part leur jeu mais aussi leur talent d’entraîneur. Ce mercredi, on vous présente Mario Ledesma, un personnage emblématique de l’ASM des années 2000.  

Le puma indiscutable

 

 

Ce talonneur natif de Buenos Aires (à croire qu'il y a une colonie de bons joueurs dans cette ville), est considéré comme ses pairs comme un joueur très expérimenté. Il a débuté sa carrière dans le club argentin de Curupayti à l'âge de 17 ans. Six ans plus tard il s'impose comme le talonneur titulaire des Pumas. Poste qu'il occupera pendant la Coupe du monde 1999 où l'Argentine chutera face à la France en quart de finale. Alors, on ne sait pas si c'était pour prendre une revanche, mais comme un signe du destin, deux ans plus tard, Mario Ledesma arrive dans le club de Narbonne. Il y restera deux ans. Puis il ira voir du côté du Castres Olympique aussi pendant deux ans, mais là encore ce club ne lui disait rien apparemment.

 

La consécration à Clermont

 

 

Et enfin, il l'aura trouvé son club de cœur, celui avec lequel il va accomplir le plus de prouesses. Celui dans lequel il est resté six ans : Clermont-Ferrand. Il l'a porté ce maillot jaune et bleu à de nombreuses reprises. Alexandre Audebert nous parle de celui qui a partagé avec lui cette aventure auvergnate : « Mario c'est un joueur très expérimenté, qui est excessivement efficace. Il a apporté une vraie énergie au club de l'ASM ». Et son intégration s'est faite assez rapidement dans ce club. Plusieurs argentins étaient déjà en place cette année là, à l'image de Martin Scelzo. Mais Alexandre Audebert nous parle aussi d'un homme très attachant : « Mario est un grand monsieur. C'est un personnage atypique. Cette liberté argentine le rendait à part ». Et si le Puma était un homme exigeant, toujours à 100% dans tout ce qu’il entreprenait, il était aussi très ouvert. Alexandre Audebert se souvient d’ailleurs de ces rires incessants chez l’osthéopathe. Il était purement investi dans la vie du club auvergnat. Et quand, en 2011, il est parti, le club perdait un vrai personnage.

 

Ledesma, l’entraîneur

 

 

Dès sa fin de carrière de joueur, Mario Ledesma rejoint le staff du Stade français auprès de Michael Cheika en tant qu’entraîneur des avants. Il y restera un an, avant de prendre la direction de Montpellier pendant deux ans auprès de Fabien Galthié. En janvier 2015, il rejoint le club australien des Waratahs, dans lequel en février dernier, il a prolongé son contrat de deux ans. Enfin, pour la dernière coupe du monde, il a notamment été conseiller de la mêlée des Wallabies.

 

Par Jessica Fiscal 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?