Champions du monde 2006 : que sont-ils devenus ?

  • Champions du monde 2006 : que sont-ils devenus ?
    Champions du monde 2006 : que sont-ils devenus ?
Publié le , mis à jour

En 2006, l'Equipe de France était sacrée championne du monde des moins de 21 ans en battant l'Afrique du Sud en finale (24-13). Dix ans plus tard, que sont devenus les jeunes prometteurs de l'époque ? Réponse en chiffres et en palmarès.

Ils ont atteint le niveau international :

 

Lionel Beauxis (Bordeaux)

201 matchs de Top 14, 20 sélections en Equipe de France, 2 fois champion de France en 2007 (Stade Français) et en 2012 (Toulouse), 1 fois vainqueur du Six Nations

 

Damien Chouly (Clermont)

218 matchs de Top 14, 41 sélections en Equipe de France, 1 fois champion de France en 2009 (Perpignan)

 

Thomas Domingo (Clermont)

156 matchs de Top 14, 36 sélections en Équipe de France, 1 fois Champion de France en 2010, 1 fois vainqueur du Challenge Européen en 2007

 

Guilhem Guirado (Toulon)

189 matchs de Top 14, 43 sélections en Equipe de France, 1 fois champion de France en 2009 (Perpignan), 1 fois champion d'Europe en 2015

 

Loïc Jacquet (Clermont)

200 matchs de Top 14, 4 sélections en Equipe de France, 1 fois champion de France en 2010, 1 fois vainqueur du Challenge Européen en 2007

 

Maxime Médard (Toulouse)

194 matchs de Top 14, 46 sélections en Equipe de France, 3 fois champion de France en 2008, 2011 et 2012, 2 fois champion d'Europe en 2005 et 2010

 

Maxime Mermoz (Toulon)

153 matchs de Top 14, 35 sélections en Equipe de France, 3 fois champion d'Europe en 2013, 2014 et 2015, 3 fois champion de France en 2008 (Toulouse), 2009 (Perpignan) et 2014

 

Arnaud Mignardi (Brive)

143 matchs en Top 14, 2 sélections en Equipe de France

 

Fulgence Ouedraogo (Montpellier)

193 matchs de Top 14, 39 sélections en Equipe de France, 1 Tournoi des 6 Nations en 2010

 

Sébastien Tillous-Borde (Toulon)

150 matchs de Top 14, 19 sélections en Equipe de France, 3 fois champion d'Europe en 2013, 2014 et 2015, 1 fois champion de France en 2014

 

Julien Tomas (Stade français)

210 matchs de Top 14, 3 sélections en Equipe de France, 1 fois champion de France en 2015

 

Ils ont une grosse expérience du Top 14 :

 

Fabien Alexandre (Grenoble)

92 matchs de Top 14, 1 fois champion de Pro D2 en 2012

 

Fabien Cibray (Oyonnax)

141 matchs de Top 14

 

Florian Denos (Oyonnax)

134 matchs de Top 14, champion de Pro D2 2013

 

Arnaud Héguy (Grenoble)

211 matchs de Top 14, vainquer du Challenge Européen en 2012 (Biarritz)

 

Thibault Lacroix (Bayonne)

204 matchs de Top 14, champion de France en 2007 (Stade Français)

 

Julien Le Devedec (Bordeaux)

135 matchs de Top 14

 

Yohan Montès (Castres)

189 matchs de Top 14, trois fois champion de France en 2007 (Stade Français), 2011 et 2012 (Toulouse), une fois champion d'Europe en 2010 (Toulouse)

 

Laurent Sempéré (Stade Français)

126 matchs de Top 14, une fois champion de France en 2015

 

Damien Weber (Colomiers)

49 matchs de Top 14, champion de France en 2007 (Stade Français)

 

La Pro D2 est leur jardin :

 

Aurélien Béco (Colomiers)

5 matchs de Top 14, 6 sélections avec le Portugal

 

Mathieu Bourret (Dax)

42 matchs de Top 14

 

Jacques Boussuge (Biarritz)

35 matchs de Top 14

 

Thierry Brana (Carcassonne)

87 matchs de Top 14, 1 fois champion de Pro D2 en 2007 (Auch)

 

Laurent Cabarry (Biarritz)

53 matchs de Top 14

 

Grégory Puyo (Bourgoin)

22 matchs de Top 14

 

Ils ont disparu du circuit pro :

 

Nicolas Bontinck (retraite)

39 matchs de Top 14 avec le LOU, Auch et Bourgoin

 

Florian Cazalot (Langon)

4 matchs de Top 14

 

Christophe Clarac (UA Libourne)

18 matchs de Top 14, 1 fois champion de Pro D2 en 2007 (Auch)

 

Denys Drozdz (entraîneur des Reichels de Brive)

35 matchs de Top 14, arrêt de sa carrière en 2010

 

Yann Fior (retraite)

13 matchs de Top 14

 

Camille Fourt Arteaga (retraite)

 

Steve Malonga (retraite)

96 matchs de Top 14, arrêt de sa carrière en 2014

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?