Joué les Tours : Elles récidivent !

  • Joué les Tours : Elles récidivent !
    Joué les Tours : Elles récidivent !
Publié le , mis à jour

Les Tourangelles ont remporté le championnat de Promotion Fédérale à VII.

Les filles de Joué-les-Tours sont devenues à Galgon, en Gironde, championnes de France de promotion fédérale de rugby à 7. Sous la pluie, les protégées du duo d’entraîneurs Denis Couloudou-Jean-Luc Péralez ont successivement battu Gonesse, Jarjilles, US Vézère, le Toec, et le Lardin-Saint-Lazare, avant de retrouver Aubenas en finale. Une rencontre menée avec maîtrise et, au bout, un beau succès (14 à 5). « Nous sommes heureux, savouraient les entraîneurs. Et d’autant plus qu’il y avait pas mal de nouvelles dans l’équipe. Mais l’amalgame s’est bien fait et les filles ont pris conscience de leur potentiel. » Le plus étonnant dans leur succès ? Ce bouclier de championnes de France de rugby à VII de promotion fédéral est leur deuxième. Il y a quatre ans, elles l’avaient déjà conquis. Et avec une équipe assez différente. Seules trois championnes de 2012 ont encore soulevé le trophée en 2016. Deux autres étaient dans les tribunes. Joué-les-Tours a donc obtenu un succès « identique » en renouvelant son effectif à 80 %. Une gageure.

Un club tremplin

Les Jocondiennes championnes version 2016 ont marché sur les traces de leurs aînées en réalisant un gros travail durant toute la saison. Le groupe était beaucoup moins expérimenté qu’en 2012. Il comptait quatre cadettes montantes et quelques joueuses qui débutaient. Elles ont pu s’entraîner sur le nouveau terrain synthétique avec une assiduité jamais démentie. Il y avait du monde en hiver, et voici comment cette équipe plutôt mal fagotée - les dirigeants avaient décliné leur participation au championnat fédéral à 15 pour ne pas l’exposer à des écarts de niveau trop important - a grandi pour terminer en trombe. Avec ce titre, cette section reconstituée depuis cinq ans sur les cendres de l’ancienne équipe de Saint-Pierre-des-Corps, reprend vie à plein poumon. Et l’avenir est prometteur. Le directeur sportif Christophe Ameline avait réussi à regrouper 28 cadettes cette année. L’équipe espoirs a terminé vice-championne de rugby à VII du Grand Ouest. « Notre dynamique est très bonne, apprécie Christophe Ameline. Nous voulons exister en tant que club tremplin. C’est notre souhait, de former de bonnes joueuses. Et c’est résultat montre que nous sommes sur la bonne la voie ».

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?