Les Bleus ciblent la technique

  • Les Bleus ciblent la technique
    Les Bleus ciblent la technique
Publié le , mis à jour

Première journée de cette semaine argentine qui emmènera l'équipe de France jusqu'à sa première confrontation contre les Pumas, dimanche soir à l'Estadio Monumental José Fierro de Tucuman (23h10, heure française) et première séance exclusivement consacrée au rugby pour l'équipe de France, lundi

A l'entraînement de samedi, au lendemain de l'arrivée de la première délégation à Tucuman, il avait surtout était question de récupération du voyage, d'assimilation du décalage horaire et donc, pour les joueurs, de transpirer un maximum malgré le froid humide qui sévissait tout le week-end sur le Nord-Ouest de l'Argentine. Après une journée consacrée au repos dimanche, commençant par une grasse matinée pour recharger les batteries, suivie d'un repas au restaurant dans la proche banlieue de Tucuman (à Yerba Buena) et conclue par une après-midi libre essentiellement consacrée au shopping, les Bleus sont entrés ce lundi dans le vif du sujet.

Partis un quart d'heure plus tôt de leur hôtel Hilton, les Français ont pris leurs quartiers d'entraînement à 10h sur les installations de l'Universitario Rugby Club, équipe du championnat de la Province de Tucuman qui compte, parmi ses illustres, Alvaro Galindo, Ariel Castellina mais surtout Daniel Hourcade, l'actuel sélectionneur des Pumas.

 

Ateliers de « skills »

Sans luxe, les installations sont toutefois confortables. « L'Universitario est le club le plus structuré de la Province de Tucuman » explique Franco Pani, ancien talonneur de Brive puis La Rochelle et officier de liaison des Bleus pour cette tournée. Cinq terrains de rugby (certes pas épargnés par l'hiver), un club house et des vestiaires pas totalement finis, bientôt flambants neufs. Et sur le terrain principal, ce lundi, dix-sept joueurs français à l'ouvrage ? Plutôt seize, puisque le troisième ligne parisien Raphaël Lakafia est toujours préservé et s'est contenté d'exercices statiques avec le ballon.

Après un échauffement d'une petite dizaine de minutes, les joueurs se sont repartis en trois groupes (deux de 5 joueurs et un de 6 joueurs) pour des ateliers de technique individuelle. Les passes sous la houlette de Jeff Dubois pour Mignot, Danty, Rey ou Camara. De la technique de plaquage avec Jean-Marc Bédérède, nouveau venu dans le staff, et Gérald Bastide pour Goujon, Gourdon ou Plisson et des exercices de poussée dynamique pour les avants, sous l’œil vigilant de Yannick Bru.

 

Intensité cresendo

Sur ces thématiques, les joueurs sont restés une petite demi-heure, variant les exercices et les ateliers. Réunis ensuite en collectif complet, les Bleus ont basculé sur du travail de « complicité avants-arrières » (Yannick Bru) avec les premières répétitions de lancements de jeu et, surtout, du travail de répartition des joueurs sur le terrain en fonction des postes. Une séquence où le XV de France est déjà monté en intensité. « Mettez-vous dans le rouge maintenant, haussez le rythme ! Vous en tirerez les fruits dimanche » a notamment asséné Jeff Dubois à ses joueurs. Enfin, l'entraînement collectif s'est terminé par du travail, à vitesse modéré, sur la circulation des joueurs autour des rucks.

En tout, la séance aura duré 1h30 en travail dynamique, soit près de 2 heures en comptant les pauses nutritives et les rotations d'exercices. Ce mardi, les Bleus poursuivront leur montée en gamme avec l'intégration à l'entraînement des joueurs du Tucuman rugby club, qui permettront aux Bleus de travailler en effectif complet et avec opposition. Dans le vif du sujet.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?