Perdants mais partants

  • Perdants mais partants
    Perdants mais partants
Publié le , mis à jour

Après l'annonce d'une première liste de 17 joueurs, le sélectionneur des Bleus, Guy Novès, a attendu la fin des barrages pour annoncer ses onze derniers sélectionnés. Parmi eux, sept malheureux barragistes qui ont perdu leur match du week-end mais qui pourront se consoler avec la tunique bleue

Défait à Colombes face au Racing 92 (21-16), le Stade toulousain a achevé sa saison en Top 14 ce samedi. Si pour la plupart des joueurs, les vacances sont en ligne de mire, pour d'autres, la compétition ne s'arrête pas là. En effet, le manager de l'équipe de France, Guy Novès a fait appel à cinq d'entre eux pour la tournée en Argentine : Maxime Médard (46 sélections), Yoann Maestri (47 sélections), Louis Picamoles (52 sélections) Gael Fickou (19 sélections) et Sébastien Bézy (5 sélections). Une situation assez délicate à gérer émotionnellement. «C'est difficile d'encaisser une telle frustration mais c'est toujours un plaisir de représenter son pays. Alors c'est avec une grande fierté que je vais rejoindre l'équipe en Argentine », avouait Fickou au lendemain du barrage. Mais qu'en est-il au niveau physique ? Fickou, Picamoles et Maestri ont disputé une saison entière avec les Rouge et Noir ainsi que la Coupe du monde en Angleterre. Blessé aux côtes depuis le match contre Clermont (29 mai), le deuxième ligne du Stade toulousain a joué sous infiltration ce samedi, mais prétend être apte pour la tournée : « On verra pour l’Argentine, mais j’ai envie de jouer. J’ai l’impression que je peux jouer, donc c’est un cercle vicieux. Mais il n’y a pas de risque si je joue.» Seulement, à eux cinq, les joueurs haut-garonnais représentent 169 sélections soit 33 de plus que l'ensemble des 23 autres sélectionnés. Un atout expérience non négligeable dans un groupe où douze joueurs font leur baptême en équipe de France.    

Les Castrais également de la partie

Tout comme les Toulousains, deux Castrais iront déposer leurs valises en Argentine après leur défaite en barrage à Montpellier (28-9). Parmi eux, le trois-quart centre Rémi Lamerat (7 sélections) qui fait son retour en Bleu après un Tournoi des Six Nations où il n'a pas joué. Ces test-matchs pourraient bien être l’occasion pour le futur Clermontois d'engrangrer du temps de jeu. Le second Tarnais, lui, connaîtra peut-être ses premières heures sous le maillot de la mère patrie. L'arrière Geoffrey Palis, auteur d'une nouvelle bonne saison avec le Castres Olympique confirme ses performances avec cette présence dans le groupe.

Un mal pour un bien pour ces joueurs qui essaieront d'effacer leur contre-performance du week-end en se projetant directement pour le match face aux Pumas, dimanche à Tucuman (23h10).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?