Bourgoin fera bien appel

  • Bourgoin fera bien appel
    Bourgoin fera bien appel
Publié le

Alors qu'il semblait résigné à accepter sa relégation en Fédérale 1 par la DNACG, le CS Bourgoin-Jallieu a finalement choisi de faire appel, fort d'un « soutien interne » effaçant sur le fil un tiers de son déficit.

Rétrogradé financièrement par la DNACG en raison d'un déficit d'exploitation estimé entre 800000 et un million d'euros, le CS Bourgoin-Jallieu semblait s'être résigné à accepter la sanction, après une réunion de la holding mercredi soir. Ce jeudi 16 juin, date butoir pour faire appel de la décision, le CS Bourgoin-Jallieu semblait au matin encore bien désigné, ainsi que l'avait confié le président Pierre-André Hafner chez nos confrères de France Bleu Isère...

Mais comme en Berjallie rien ne se passe comme partout ailleurs, les choses peuvent évoluer très vite. Ainsi, juste avant midi, les dirigeants du CSBJ ont décidé de bien faire appel. Simple stratégie de communication ? Loin s'en faut. « Nous avons finalement décidé de faire appel de la décision de la DNACG, car, l'équivalent d'un tiers de notre manque se retrouve effacé grâce à un soutien interne au club, dont nous ne souhaitons pas pour l'heure dévoiler l'identité. »

Un véritable deux ex machina, qui permet au club isérois de s'octroyer un sursis. « Je vais en informer les actionnaires mais, selon les règlements, nous avons désormais 72 heures pour réunir les documents et constituer notre dossier, une fois l'appel effectué. » De quoi envisager l'avenir avec sérénité ? « Disons que cela va moins mal, sourit Hafner. Chez nous, quand on entame un match, on le joue pendant 80 minutes, jusqu'au bout des arrêts de jeu. » En attendant le prochain épisode, le CSBJ espère encore un avenir en Pro D2...

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?