Toulon : Mermoz choisit Bath

  • Toulon : Mermoz choisit Bath
    Toulon : Mermoz choisit Bath
Publié le , mis à jour

Bloqué par son président à Toulon, le trois-quarts centre souhaite évoluer l’an prochain à Bath. Mourad Boudjellal et Bruce Craig doivent se mettre d’accord dans les prochains jours. 

Une certaine incertitude plane toujours malgré la clôture de la période française des mutations, autour de l’avenir de Maxime Mermoz. Le trois-quarts centre, qui sera titulaire ce samedi avec le RCT pour ce qui pourrait être son dernier match en cas de défaite, a reçu il y a quelques jours une proposition avec revalorisation salariale du club anglais de Bath. Une offre de trois ans de contrat qui a fini de convaincre le joueur que son futur passait par la Premiership et l’une des très grosses écuries de ce championnat. Problème, après avoir ouvert la porte à un départ à Bordeaux-Bègles - les deux clubs avaient même signé un protocole écrit pour un échange avec Pierre Bernard - le président Mourad Boudjellal a signifié au joueur qu’il ne voulait pas le libérer pour Bath. Mermoz avait refusé l’offre de l’UBB, alors qu’il avait donné son accord oral au président Laurent Marti, pour pouvoir signer dans la cité thermale. Seulement maintenant, il lui faut obtenir le feu vert de Toulon. Le RCT s’est déjà séparé cette saison de deux joueurs sous contrat, Steffon Armitage qui a opté pour Pau, et Thibaut Lassalle qui a signé à Castres, contre un chèque à chaque fois de plusieurs centaines de milliers d’euros. Jamais deux sans trois.

Craig et Boudjellal en discussion

En fin de semaine, le président de Bath, Bruce Craig discutait avec Mourad Boudjellal pour obtenir le même genre d’accord. Craig, qui a fait de Maxime Mermoz la priorité de son recrutement et qui pour cela a laissé partir Kyle Eastmond (26 ans, 6 sélections), après cinq ans dans la cité thermale ; Sale devrait d’ailleurs prochainement officialiser la venue du trois-quarts centre international, ancien treiziste ; est prêt à patienter pour obtenir gain de cause.

À l’heure actuelle, une chose semble acquise, l’avenir de Maxime Mermoz passera par l’Angleterre, si les deux présidents qui s’apprécient dans le privé, arrivent à se mettre s’entendre. Autrement, Maxime Mermoz sera contraint de rester à Toulon et d’honorer sa dernière année de contrat.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?