Azéma : « Tout n'a pas été très clair »

  • Azéma : « Tout n'a pas été très clair »
    Azéma : « Tout n'a pas été très clair »
Publié le , mis à jour

Forcément déçu après la rencontre, le manager clermontois a livré à chaud une analyse cinglante, pointant du doigt plusieurs faits d'arbitrage qui ont fait basculer le match en défaveur des siens. 

Quel sentiment prédomine après cette défaite face au Racing ?

Quand tu vois les efforts et le travail fourni pour évoluer à ce niveau de la compétition, on se dit qu'il faudrait que ce soit à tous les niveaux pareil. Je suis à chaud, peut-être que je me trompe. Mais il me semble qu'à plusieurs reprises, tout n'a pas été très clair... Il ne me restait plus qu'à consoler les mecs dans le vestiaire. Les Racingmen sont très bons et ils ont gagné, bravo. Ils nous ont même battu trois fois cette année, ils n'arrêtent pas de le chanter... Bonne chance à eux en finale.

 

Regrettez-vous cette première partie de première période plutôt décevante, qui vous a contraint à remonter un fort retard ?

Hé, c'est un match de phases finales ! Ce que je vois, c'est que même si nous avons compté treize points de retard, nous en avions six d'avance à quelques minutes de la fin. Le carton jaune infligé à Victor Kolelishvili nous fait mal. Il se jette, Ducalcon se baisse et passe en-dessous. Je ne sais pas ce qu'il faut faire, peut-être plaquer à plat ventre la prochaine fois.

Vous évoquez l'arbitrage de M. Ruiz. Avez-vous le sentiment que celui-ci vous a coûté la place en finale ? Quels faits vous paraissent-ils équivoques ?

Je veux revoir les images avant de vraiment m'exprimer, mais j'aimerais savoir, sur leur deuxième essai, où et à quel moment on peut accorder l'essai. Sur le dernier essai, que la passe soit main-main ou pas, ça ne change rien au fait que le ballon me semble passé en avant, et on ne se pose pas sur l'arbitrage vidéo la question de savoir si David Strettle n'est pas retenu, et empêché d'intervenir. Et puis, il y a le carton jaune de « Vito », ces deux pénalités sur lesquelles nous sommes sanctionnés pour des charges illégales alors qu'en début de match, Nick Abendanon se fait lui-même charger deux fois impunément...

Vous n'évoquez même pas l'essai refusé à Wesley Fofana sur son exploit de la première période pour un en-avant de passe d'Alexandre Lapandry...

Ouais. (ironique) C'est sûr qu'il y a un en-avant d'au moins quatre mètres...

 

N'y a-t-il pas certaines choses que votre équipe doive se reprocher à elle-même ?

Que voulez-vous que je vous dise ? Qu'est-ce que nous avons mal fait ? Avons-nous bien géré le tempo du match ? Je pense que oui. Le combat, la conquête, la défense ? Je crois que nous avons été bons aussi. On marque un essai, on nous le refuse à la vidéo, et pendant ce temps-là on leur en accorde deux.

 

Au rayon de la malchance, il y a aussi cette sortie précoce de Nick Abendanon, qui a forcément perturbé votre stratégie.

Perdre Nick si tôt, bien sûr que ça compte... Mais ce sont des choses qu'on ne peut malheureusement pas anticiper.

 

Sur le ballon intercepté par Kruger...

 (il coupe) Nous avons commis en fin de match une somme de petites erreurs... Morgan avait des crampes, ils étaient en train de pas mal nous brécher au bord des rucks, il fallait faire entrer quelqu'un qui travaille beaucoup dans cette zone, comme Ludovic Radosavljevic. Sur cette passe interceptée par Kruger, on n'a pas à accélérer le jeu, c'est sûr. Mais le ballon sort propre, il est disponible. Est-ce que Ludo peut voir Kruger arriver ? Je n'en sais rien, il faudrait que je revoie les images avec les bons angles pour me faire une idée.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?