Habana : « Jouer au Camp Nou, c'est incroyable »

  • Habana : « Jouer au Camp Nou, c'est incroyable »
    Habana : « Jouer au Camp Nou, c'est incroyable »
Publié le , mis à jour

Qualifié pour la finale de Top 14 après la victoire des siens contre Montpellier, l'ailier springbok Bryan Habana ne cache pas sa fierté de disputer cette rencontre historique dans la cité barcelonaise.

Quel est votre sentiment après cette victoire en demi-finale ?

 

Le match fut très dur car Montpellier est une remarquable équipe. Dès les premières minutes de la rencontre, on a senti chez nous de la discipline, la maîtrise du ballon et c'était de bon augure. Nos avants ont notamment réalisé une excellente première mi-temps. En seconde période, il y a eu beaucoup plus de fautes. Nos adversaires sont revenus dans la rencontre. C'était difficile mais on sait qu'une demi-finale, c'est du 50-50. Nous l'avons gagnée à vingt-trois. J'espère que l'on va bien récupérer pour entamer une bonne préparation dès lundi en vue de Barcelone.

 

On dit souvent que les grands matchs sont faits pour les grands joueurs. Face à Montpellier, Ma'a Nonu, Matt Giteau, Leigh Halfpenny, Bryan Habana ont tous été au rendez-vous...

 

Oui, nous sommes des joueurs avec beaucoup d'expérience internationale. Je pense à Leigh qui a fait son retour après plus de six d'absence. Il a très bien tapé bien sûr, mais aussi très bien utilisé le ballon comme sur l'essai de Ma'a Nonu. Ma'a aussi a été excellent mais ce n'est pas juste eux ou nous. Non, c'est le travail de tous les joueurs sur le terrain. Chacun a réalisé un bon boulot pour atteindre cette finale et on espère encore mieux.

 

Comment appréhendez-vous cette finale face au Racing 92 ?

 

Le Racing a fait une grande saison, en Champions et en Top 14. On a encore pu le voir lors de la demi-finale face à Clermont... Oui, cela va être très dur car le Racing est une belle équipe, avec de très gros joueurs. Je pense bien évidemment à Dan Carter, Joe Rokocoko ou Dimitri Szarzewski. Cela arrive derrière un exercice long et difficile mais j'espère que l'on va bien préparer l'événement car on est mieux en cette fin de saison.

 

Que représente pour vous une finale au Camp Nou, devant 98 000 personnes ?

 

C'est incroyable. Pour moi, ce sera la première fois que je joue à Barcelone... Au Camp Nou, dans ce grand stade, cette grande ville. Il y a aussi une grande histoire là-bas. Je suis persuadé que de nombreux supporters toulonnais vont venir et cela va être une magnifique expérience. J'espère surtout qu'on va gagner.

 

Vous étiez sur le terrain auprès de Ma'a Nonu quand il a subi son K.-O. Comment a-t-il fait pour sortir du terrain en restant debout ?

 

C'est Ma'a ! Un très grand joueur, un mec incroyable comme le prouve sa carrière. Après le plaquage, tout le monde a eu peur mais lui a récupéré et a marché sur le terrain. Il est très fort Ma'a et c'est un super gars à l'extérieur du terrain.

 

On a senti beaucoup de confiance dans vos rangs en abordant cette demi-finale...

 

 Cette semaine, on a travaillé avec la tête et on s'est imposé une discipline. Avec Demetri Catrakilis et François Steyn, on savait que Montpellier pouvait nous punir au pied sur chaque erreur. On a surtout pensé à ne pas commettre de fautes, à garder le ballon. Et ça s'est vu qu'on avait bien préparé notre match car on a su être bons. Mais maintenant, c'est fini. On bascule vers la finale. Il est important de bosser encore très dur, mentalement et physiquement. On va d'abord laisser place à la récupération mais, après, cela va être une grosse semaine pour nous. Une grosse grosse semaine.

 

 

 

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?