Les All Blacks sont éternels

  • Les All Blacks sont éternels
    Les All Blacks sont éternels
Publié le , mis à jour

Que ce soit le Racing 92 ou Toulon, les deux équipes ont pu compter sur leurs stars All Blacks pour se hisser en finale.

Les Racingmen Dan Carter, Chris Masoe et Joe Rokocoko et le Toulonnais Ma’a Nonu ont grandement contribué au succès des leurs lors des demi-finales du Top 14 à Rennes ce week-end.

Cette vieille garde néozélandaise s’avère être des plus précieuses quand les grandes échéances arrivent. « On a une équipe de guerriers » déclarait Dan Carter à la fin du match épique. Des guerriers, c’est le terme exacte. Répondant au combat pendant 80 minutes, 100, en l’occurrence pour Chris Masoe, auteur d’une grosse prestation. Inscrivant des points précieux comme Ma’a Nonu et Joe Rokocoko auteur d’essais décisifs pour leur équipes, ou Dan Carter, qui, on l’oublierait presque, a passé la transformation de la gagne pour son équipe et fait un cinq sur sept aux pénalités.

 

All Stars Blacks

Les Néozélandais sortent les meilleurs rugbymen de la planète, c’est une vérité absolue. Techniquement, physiquement et dans l’intelligence de jeu, ils sont rarement décevants. Ceux qui ont brillé à Rennes ce week-end sont déjà dans la légende de ce sport.

Dan Carter (34 ans, 112 sél.) est le meilleur réalisateur de l’histoire du rugby, double champion du monde, et sûrement le plus grand joueur de l’histoire. Ma’a Nonu (34 ans, 103 sél.) est un des rares centurions All Blacks et lui aussi compte deux titres mondiaux à son actif. Joe Rokocoko (33 ans, 68 sél.) compte 46 essais en 68 essais avec la Nouvelle-Zélande. Et enfin Chris Masoe (37 ans, 20 sél.), le vétéran qui a encore impressionné cette année sous le maillot bleu et blanc.

 

 

Carter, le retour en terres catalanes

 

Dan Carter et le Racing 92 joueront donc la finale contre Toulon, vendredi prochain au Camp Nou.

Un retour en pays Catalan pour l’ouvreur néozélandais, qui a évolué sous les couleurs de Perpignan en 2009 : « C'est fantastique. C'était ma maison secrète quand je vivais à Perpignan. C'est un super endroit, et le fait de jouer un match de rugby si important là-bas est historique. Le fait que l'équipe y aille me rend fier. Mais nous allons au Camp Nou pour une seule raison : gagner le match. Cela ne va pas être facile, peut-être même plus dur que la demi-finale mais l'équipe a les armes »

Une chose est sûre, ces anciens All Blacks là sont encore assoifés de titre, et vendredi prochain, il y aura forcément des perdants.

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?