Berre l'Etang – Puilboreau : les réactions

  • Berre l'Etang – Puilboreau : les réactions
    Berre l'Etang – Puilboreau : les réactions
Publié le

Victorieux de la finale de Fédérale 3B (19-16), les joueurs et le staff de Berre l'Etang avaient du mal à contenir leur émotion. A l'inverse, le club de Puilboreau était plongé dans la tristesse. Réactions.

Manai (première ligne de Berre l'Etang)

C'est la victoire de tout un club, d'un groupe d'amis. On voulait vraiment la victoire cette après-midi. Sur la saison, je pense que c'est mérité. On y a toujours cru. C'est fantastique.

 

Vincent Gauriat (entraîneur de Berre l'Etang)

Je suis très heureux. Cela fait presque trois ans que l'on voulait soulever ce titre. C'est un aboutissement pour ce très bon groupe avec un mélange d'anciens, qui vont partir, et de jeunes. J'ai été champion de France de Fédérale 3B il y a 30 ans et maintenant c'est au tour de mes fils. C'est beaucoup d'émotion. Sur le match, je pense que l'on a pris le dessus physiquement. Le carton jaune à la fin nous a un peu aidé. Mais on a joué notre rugby, montré ce que l'on savait faire. On les a usé physiquement. Et la victoire est méritée au vu de la deuxième mi-temps.

 

Kropfle (capitaine de Berre l'Etang)

C'est un moment unique à tous les niveaux. On s'était dit au début de la saison en juillet que l'on allait toucher ce bout de bois. On l'a fait. C'est magique. Surtout de gagner un titre avec des amis d'enfance. C'est une récompense pour ce club familial.

 

Fiorèse (deuxième ligne de Puilboreau)

On est passé au travers en deuxième mi-temps. On maîtrise bien le match en première période, on arrive même à revenir en deuxième. C'est un sentiment de gâchis parce que l'on se dit que l'on réalise les plus mauvaises quarante minutes de notre saison sur la finale ce qui nous coûte le titre. Mais ils ont été meilleurs en deuxième période il faut le reconnaître.

 

Jean-Marc Feuillet (entraîneur de Puilboreau)

On a subit en deuxième période face à cette belle équipe. Dans l'ensemble, on est passé à côté en conquête, on a pas réussi à écarter le ballon. On a quand même réussi un joli parcours. On a senti que l'on avait un soutien derrière nous. Mais c'est cruel de perdre comme ça sur une pénalité à la fin. Surtout que l'on a pratiquement jamais été mis en difficulté. L'enjeu a peut être fait que l'on a pas réussi à se libérer. Mais, le staff et moi sommes quand même très fiers d'eux.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?