[Bilan Top 14] Castres, le retour

  • [Bilan Top 14] Castres, le retour
    [Bilan Top 14] Castres, le retour
Publié le , mis à jour

Bilan Top 14 8/14 – Castres Olympique (6e – 71 points)-Après une saison compliquée l'an passé, les Castrais ont fait peau neuve. Grâce à une seconde partie de championnat réussie, le Castres Olympique termine sixième devant les Bordelais. Champions en 2013 et finalistes en 2014, les Tarnais ont retrouvé les barrages pour leur première année avec Christophe Urios.

Bilan de la saison 

Une qualification en barrages lors de la dernière journée, une situation diamétralement opposée à celle de l'an passé où le Castres Olympique se sauvait pour rester dans l'élite. L'intersaison a bien changé des choses. 18 joueurs étaient en fin de contrat, Christophe Urios est arrivé, avec dans ses valises l'ouvreur Benjamin Urdapilleta et le pilier gauche Antoine Tichit. Outre ces deux bonshommes, d'autres joueurs d'expérience comme le Néo-Zélandais Alex Tulou ou encore David Smith ont débarqué du côté de Pierre Antoine. Après un début de championnat mitigé avec deux victoires à domicile et deux défaites à l'extérieur, le Castres Olympique entame une série de trois revers consécutifs. Après cela, les Castrais alignent six victoires en sept matchs avant la trêve. La deuxième partie de saison ressemblera à cette fin de première partie, le jeu castrais se met de plus en plus en place, les victoires s'enchaînent et les défaites se soldent, pour la plupart, par un bonus défensif. Hormis une nouvelle campagne européenne manquée et une défaite 29-6 lors du barrage à Montpellier, les objectifs auront été atteints pour cette année de transition.

Le joueur de la saison 

Le troisième ligne néo-zélandais Alex Tulou. Pour sa première saison au Castres Olympique, le il a su combler les cœurs des supporters Bleu et Blanc. Auteur de neuf essais en Top 14 en 20 matchs disputés, l'ancien Montpelliérain réussit une saison pleine. Puissant, adroit avec le ballon, il a été l'un des fer de lance de l'attaque castraise pendant toute la saison.

Le tournant de la saison 

Sans doute la victoire à Colombes face au Racing (9-13). Une semaine après une contre-performance à domicile face aux Clermontois, les Castrais arrivent à surprendre l'équipe du duo Travers-Labit dans un match couperet. Personne ne s'y attendait et grâce à ce match, les Tarnais engrangent un capital confiance qui leur permettront d'enchaîner les bonnes performances.

Les révélations de la saison 

On a longtemps hésité entre ces joueurs et pour éviter de faire des jaloux on a décidé de les désigner. Tous deux nés en 1993, Florian Vialelle et Mathieu Babillot représentent, entre autres, l'avenir du club. Ancien joueur d'Albi, le trois quart-centre a joué à seize reprises. Puncheur, très bon plaqueur et dynamique, pour sa première année en Top 14, Florian Vialelle aura marqué les esprits.

Pur produit castrais, Mathieu Babillot est apparu 15 fois cette saison avec son équipe. Avec un physique plutôt avantageux (1m90, 109kg), il est capable de couvrir toute la troisième ligne. Puissant, qualifié de gros potentiel, Babillot a fait une fin de saison canon qui lui a permis de gagner sa place pour le barrage. Affaire à suivre...

 

Projet d'avenir 

Christophe Urios l'a annoncé avant le match face à Montpellier : « Bien sûr, qu'on veut être champion de France, nous sommes dans les six, c'est normal». Le manager du Castres Olympique est sans langue de bois, l'objectif du club est de ramener le Bouclier dans le Tarn.

Trop ambitieux ou réaliste ? Seul l'avenir nous le dira, mais quelques facteurs portent à croire que le CO peut revenir jouer les trouble-fêtes pour la conquête du « bout de bois »

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?