Armitage – Kruger : les invités surprises

  • Armitage – Kruger : les invités surprises
    Armitage – Kruger : les invités surprises
Publié le , mis à jour

Déjà décisifs en demi-finale, Steffon Armitage et Juandre Kruger devraient de nouveau être de la partie à Barcelone (titulaire pour le Toulonnais et sur le banc pour le Francilien). Pourtant, peu de monde imaginait, il y a encore quelques semaines, qu’ils auraient un tel rôle en phase finale. 

Le salut de ces deux joueurs peut se résumer en deux mots : rugby international. Non pas que Kruger et Armitage fassent le bonheur de leur équipe nationale, mais surtout que grâce aux tests-matchs qui se disputent actuellement dans l’hémisphère sud, ces deux joueurs ont l’occasion de se montrer dans leurs clubs respectifs. En effet, le départ de Duane Vermeulen pour l’Afrique du Sud et de Luke Charteris pour jouer avec le Pays de Galles a permis à Armitage et Kruger de monter dans la hiérarchie. Le premier est passé du banc au poste de titulaire pendant que le second était enfin appelé à être sur la feuille de match. Force est de constater que leur nouveau costume leur va bien. Les deux ont été décisifs en demi-finale et compte bien l’être à Barcelone.

Armitage, le gratteur compulsif

Meilleur joueur européen en 2014, Steffon Armitage fut un élément important des multiples titres toulonnais ces derniers années. Toutefois, cette saison, l’Anglais a été poussé sur le banc par l’arrivée de Duane Vermeulen. Une place à laquelle il était déstiné à rester jusqu’à ce que les choses tournent en sa faveur. Le numéro 8 sud-africain est appelé avec son équipe nationale pour les tests-matchs alors que dans le même temps, Juanne Smith se blesse. Résultat, Armitage retrouve sa place sur le terrain derrière la mêlée. 

Et si Bernard Laporte estime qu’« il a réagi en champion », c’est parce que l’Anglais a livré une prestation énorme en demi-finale. Véritable poison dans les rucks, Armitage n’a pas seulement ralentit l’attaque montpelliéraine, il l’a aussi privé de munition en grattant régulièrement les ballons. Après un long passage sur le banc, le troisième ligne a su être bon quand l’équipe a eu besoin de lui. Au meilleur des moments.

Kruger, une interception et ça repart

Le cas de Kruger est un peu différent. Lui n’a pas vraiment l’espoir d’être titulaire ce vendredi. Toutefois, il aurait pu ne même pas être du voyage vers Barcelone. Avant que Luke Charteris ne s’envole pour la Nouvelle-Zélande avec le Pays de Galles, Kruger avait le statut de remplaçant du remplaçant. Le jeu des chaises musicales opérant, le Sud-africain est revenu sur le banc francilien. 

Et bien lui en a pris puisqu’après sa rentrée en jeu contre Clermont il a littéralement changé le cours du match. Grâce à son interception plein de malice, il a permis à Juan Imhoff d’inscrire l’essai de la gagne alors que le Racing était bien mal embarqué pour rejoindre la finale. Un geste décisif pour un joueur qui ne devait même pas jouer. Juandre Kruger espère certainement en faire de même ce vendredi en finale… avant de rejoindre Toulon l’an prochain.

Par Lucas Vola

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?