Novès décrypte ses choix

  • Novès décrypte ses choix
    Novès décrypte ses choix
Publié le , mis à jour

Le sélectionneur national Guy Novès a annoncé ce jeudi midi, à l’issue de l’entraînement du XV de France, la composition de l’équipe qui affrontera l’Argentine, samedi à 20h10 heure française, pour le second test-match. Sept changements ont été effectués au sein du XV de départ, avec notamment le retour du Toulousain Yoann Maestri qui sera capitaine. Décryptage des choix.

La philosophie ayant guidé les choix

« Globalement, on essaie d’être en accord avec ce qu’on avait dit avant d’arriver. C’est à dire avoir l’opportunité de voir tout le monde. A priori, tout le monde sera passé sur le terrain à l’issue de la tournée. Ensuite, il y a quand même un peu de satisfecit pour certains. On a quand même des joueurs qui ont marqué des points et on voulait les revoir. Voilà ce qui nous a fait un peu changé notre fusil, mais c’était un peu prévu.


Les joueurs qui ont marqué des points

« Le talon (Rémi Bonfils) et le pilier gauche (Jefferson Poirot) nous ont donné satisfaction, on les remets donc. Julien Ledevedec nous a donné satisfaction, on le remet. Paul (Jedrasiak), on le connaît, il était avec nous pendant le Tournoi, mais il se tient prêt. Et puis, Julien (Ledevedec), ça valait le coup de le revoir pour savoir si il est capable d’enchaîner deux prestations de même qualité. Pour Bastiste (Serin), c’est un peu la même chose. Pour Kévin (Gourdon), aussi. Loann Goujon, lui, on le connaissait. Ceux qui reviennent, c’est pour savoir si il peuvent rééditer la même performance. Mais, évidemment, nous sommes encore loin de ce que nous aimerions faire.


Une équipe plus expérimentée

« Cette équipe a-t-elle vraiment plus d’expérience ? Par la force des choses, je dirai oui. Des garçons comme Gaël (Fickou) ou Yoann (Maestri) étaient déjà avec nous pendant le Tournoi. Mais, on a vu aussi que ceux qui ont joué le premier test n’ont pas été inhibés ni par le résultat, ni par le jeu. Je ne voudrais donc pas que cette expérience inhibe les joueurs. »


Les attentes du staff

« On attend que cette équipe soit peut-être moins naïve dans certaines circonstances sur le terrain. On attend une progression. On a bien conscience qu’un résultat est attendu de tout le monde, mais on essaie surtout de voir une progression pour atteindre notre cible. On attend globalement une meilleure prestation face à une équipe d’Argentine qui a un profil de jeu un peu différent de ceux rencontrés durant le Tournoi des 6 Nations, avec des joueurs qui jouent beaucoup, qui mettent beaucoup de vitesse. Dans ces conditions, notre défense est un peu plus sollicitée. On attend donc globalement une meilleure prestation dans ce secteur. Je rappelle quand même que nous avons pris trois essais sur le premier test. On attend plus de lucidité, plus d’intelligence et plus d’agressivité dans ce secteur-là. Malheureusement, nous avons très peu de temps, très peu de match, pour ressentir la notion de progression. On va essayer de ne pas « bader » les Argentins même si on est bien conscient que le niveau des Pumas risque de s’élever.

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?