Le XV des tournées d'été

  • Le XV des tournées d'été
    Le XV des tournées d'été
Publié le , mis à jour

Des Néo-zélandais, des Anglais et les autres. Voici le XV des tournées d'été.  

1. Pilier droit : Joe Moody (Nouvelle-Zélande)

Si la mêlée néozélandaise a dominé celle des Gallois? c’est en partie grâce à l’inépuisable pilier droit des Crusaders.

 

2. Talonneur : Dylan Hartley (Angleterre)

Un Grand Chelem plus une tournée en Australie, les débuts du capitaine anglais sont idylliques. Il symbolise en grande partie la défense infatigable des Britanniques qui a dominé les Australiens lors de la tournée en hémisphère sud.

 

3. Pilier gauche : Dan Cole (Angleterre)

En plus de trois prestations de haute qualité, le pilier gauche de Leicester y est allé de son essai lors du troisième match contre les Wallabies. La cerise sur le gâteau.

 

4. Deuxième ligne : Brodie Retallick (Nouvelle-Zélande)

The Beast, a été à son niveau de d’habitude, c’est-à-dire monumental. Imprenable en touche, infatigable en défense et toujours au soutien offensivement.

 

5. Deuxième ligne : Alun Wyn Jones (Pays de Galles)

Il fallait bien saluer les Gallois qui n’ont pas démérité sur cette série. Le joueur des Ospreys est le parfait exemple du courage. Lors des deux premiers matchs, il n’a jamais rien lâché, mettant presque en doute les All Blacks.

 

6. Troisième ligne aile : Chris Robshaw (Angleterre)

L’ancien capitaine du XV de la Rose a réalisé trois matchs de très très bon niveau. Loin du cataclysme de la Coupe du Monde 2015. Le troisième ligne des Harlequins est de retour à son meilleur niveau.

 

 

Troisième ligne aile : Michael Hooper (Australie)

Que d'abattage pour le capitaine des Waratahs. Il a essayé tant bien que mal de repousser les assauts anglais. Il a été offensivement très présent : au total trois essais pour lui sur la série, il sera le seul Australien du XV. Il a déjà ce mérite.

 

Troisième ligne centre : Billy Vunipola (Angleterre)

Qu’est ce qu’il fait mal à l’impact. Parfaite couverture du troisième rideau, c'est un mélange de puissance et de technique. Le troisième ligne moderne par excellence. Il a écoeuré les Wallabies.

 

Demi de mêlée : Aaron Smith (Nouvelle Zélande) 

Un distributeur de caviars hors pair. Le jeu des All Blacks a été d’une fluidité sans nom lors de ces tests matchs, et c’est en partie grâce à lui. Il est le meilleur du monde à son poste. On aurait mis Baptiste Serin s’il n’existait pas.

 

Demi d’ouverture : Beauden Barrett (Nouvelle-Zélande)

C’est fort. Car il n’a été titulaire que lors du dernier match. Mais sa rentrée lors des deux premiers a été fatale aux Gallois. Pour Steve Hansen, il est le joueur le plus rapide balle en main de son équipe, et ca s’est vu. Les attaques néozélandaises avec lui, ont pratiquement toutes abouties à un essai.

 

Ailier : Liam Williams (Pays de Galles)

D’ordinaire arrière, il a été positionné à l’aile après le forfait de George North, il est la révélation de ces tests-matchs. Très fort en réception de ballons et sauveteur d’essai à plusieurs reprises, il est tout aussi important en attaque ou il marqué deux essais et crée le danger dans le défense néozélandaise.

 

Centre : Owen Farrell (Angleterre)

La formule avait marché lors du Tournoi, Eddie Jones l’a laissé au centre ou il s’est très bien débrouillé. Il a surtout été d’une efficacité incroyable au pied.

 

Centre : Ryan Crotty (Nouvelle-Zélande)

Pas facile de succéder à la paire Ma’a Nonu – Conrad Smith. Le centre des Crusaders a réussi le test. Très habile dans l’art du off-lad, il a permis la fluidité des attaques néozélandaise avec l’aide de son compère du centre, Malakai Fekitoa.

 

Ailier : Ben Smith (Nouvelle-Zélande)

La classe à l’état pur. Il jouerait pilier qu’il réussirait. Décalé à l’arrière lors du deuxième match à cause du retour d’Israel Dagg, il a été etincelant.

 

Arrière : Israel Dagg (Nouvelle-Zélande)

 

Il n’a joué que les deux derniers matchs. De retour après une Coupe du Monde ratée à cause d’une blessure, l’arrière des Crusaders a retrouvé toutes ses sensations et fait un retour fracassant en marquant lors des deux matchs.  

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?