Maestri : « On s’est régalé à travailler tous ensemble »

  • Maestri : « On s’est régalé à travailler tous ensemble »
    Maestri : « On s’est régalé à travailler tous ensemble »
Publié le , mis à jour

Capitaine heureux du second test victorieux face à l’Argentine (27-0), Yoann Maestri se veut optimiste quant à l’avenir du XV de France. Il affirme que cette jeune équipe est capable d’exprimer pleinement son potentiel et savoure un trophée, certes anecdotique, remporté sur le sol argentin.

Comment résumeriez-vous cette tournée en Argentine ?

Il y a plusieurs choses à résumer déjà c’est la fin de saison (rires). Avec l’équipe de France on a traversé des périodes franchement tumultueuses, alors là honnêtement, on nous amène un trophée, on le soulève (rire). Je dis ça avec un peu d’ironie mais honnêtement on est heureux parce que il n’y a pas grand monde qui donnait cher de notre peau en début de tournée et on s’est régalé à travailler tous ensemble.

Vous disiez en avoir marre des défaites honorables, vous avez été entendus visiblement ?

Ce n’est pas une question de mots, mais surtout d’état d’esprit. Là, on ramène une victoire honorable. Mais on sait qu’il faudra continuer et on suivra l’équipe d’Argentine au Four Nations, parce que, malgré tout, je pense que cette équipe est copieuse à prendre. Et puis, surtout, on va bien se reposer pour réattaquer la saison plein pot.

Quelle importance revêt un succès d’une telle ampleur sur une nation aujourd’hui majeure ?

Elle nous démontre qu’en respectant un minimum de choses, en étant sérieux comme on l’a été en conquête et sur nos sorties de jeu, on peut rivaliser. Après, peut-être que cette victoire ne reflète pas énormément de choses, comme notre cinquième place au moment du Tournoi des Six Nations, mais elle est révélatrice de quelque chose : c’est qu’avec les joueurs que nous avons en France, nous devons être capable de rivaliser et de hausser notre niveau comme aujourd’hui (samedi).

Cette tournée vous redonne-elle confiance en votre potentiel ?

Oui, certainement. Après le rugby part souvent de choses simples. Là on s’est appliqué à les faire, ça nous a souri. Mais, parfois on peut aussi passer au travers. Pendant le Tournoi on avait franchi certaines équipes énormément sans être réaliste. Là avec peu d’occasions, on a réussi à mettre des points. On avait cette mentalité de mettre des points, d’aller de l’avant. C’est très positif.

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?