Cinq choses à savoir sur le rugby à VII

  • Cinq choses à savoir sur le rugby à VII
    Cinq choses à savoir sur le rugby à VII
Publié le / Mis à jour le

C’est une première. Le rugby à VII intègre les jeux Olympiques d’été cette année à Rio. Mais connaissez-vous vraiment ce rugby ?

  • C’est très rapide

 

Il faut savoir que le rugby à VII est tout de même bien différent du rugby à XV. Une des spécificités de cette discipline, c’est la rapidité du jeu. La rapidité notamment à laquelle la tendance peut s’inverser au cours d’un match est exceptionnelle. Lors d’un match tous les joueurs sont très vite concernés et touchent régulièrement le ballon. La rapidité de cette discipline permet aussi à certains joueurs d’améliorer leur vision du jeu.

 

 

 

  • Un drop-goal en transformation

 

Au rugby à VII, après un essai, on ne prend pas le temps de taper une transformation en bonne et due forme. Le buteur se positionne et tape un drop goal (un coup de pied tombé). Ce dernier vaut deux points comme au XV et silence ou pas, le drop de la transformation doit être tapé en 40 secondes.

 

 

 

  • Un match de 14 minutes

 

Parce qu’un match de rugby à VII demande certainement plus d’efforts qu’un match de rugby à XV, il ne se joue qu’en 14 minutes. A savoir deux mi-temps de 7 minutes avec une pause de 2 minutes. Au retour des vestiaires, les deux équipes changent de côté.

 

 

 

  • Du spectacle assuré

 

Lors des étapes du circuit européen ou mondial, le spectacle est assuré. La musique rythme chaque essai et du fait que sur chaque étape plusieurs matchs se jouent, vous n’avez pas le temps de vous ennuyer. Les néo-Zélandais vous offriront le maximum de sensations autant chez les filles que chez les garçons.

 

 

 

  • Les mêlées se jouent à 3

 

Oubliez les mêlées à 8 au rugby à 7, seulement trois joueurs partent au charbon. Trois avants, comme au rugby à XV. Deux piliers et un talonneur.  

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir