Avec le cœur et la raison

  • Avec le cœur et la raison
    Avec le cœur et la raison
Publié le , mis à jour

Le Bastia XV est le seul club corse jouant au niveau fédéral. Les moyens sont limités mais le cœur et le caractère y sont. Et ça marche.

Peut-être que la saison qui arrive s’est fondée sur le match qui les a maintenus l’année dernière en Fédérale 3. Lors de l’avant-dernière journée, Bastia reçoit Drancy pour ce qui est le « match du maintien ». Au final, victoire 40 à 17 des Corses. Le maintien est acquis et la souffrance a resserré les liens. « Le dernier match a été énorme, il y a eu un gros engouement au club. Des joueurs sont restés en partie grâce à cela. C’est bénéfique pour l’année prochaine », confie Denis Mathieu, le président du club.

Le caractère, ce mot qui représente quelque part l’île de beauté se retrouve aussi dans l’équipe une du Bastia XV. La plupart des titulaires sont des insulaires : « On essaie vraiment de tout miser sur la formation. Environ 90 % des jeunes viennent des quatre coins de la Corse. Il faut faire jouer les garçons d’ici, c’est important. Certains évoluent ensemble depuis qu’ils sont petits », déclare Samuel Lacombe, le responsable de l’école de Rugby, qui a passé plus de vingt-deux ans à entraîner au Stade toulousain.

Beaucoup de potentiel, peu d’argent

« On possède des talents mais les infrastructures nous manquent, le temps d’entraînement n’est pas assez suffisant. On a de l’expérience des joueurs comme Julien Morelli et François Pagliai, qui ont joué à un bon niveau. Et d’un autre côté, on a la jeunesse avec les frères Mariani, qui sont doués. », continue le responsable du Bastia XV.

La plupart des joueurs de Fédérale 3 touchent de l’argent, pas ceux du club corse. Pour un budget aussi petit, le fait que Bastia arrive à survivre à ce niveau est déjà un exploit et cela démontre une grande bravoure. « Ce n’est pas rien, l’équipe a une grosse force de caractère. C’est l’atout du Bastia XV », insiste le président Denis Mathieu.

Les objectifs pour la saison qui arrive ? « La meilleure récompense pour les joueurs et le staff serait de jouer les phases finales même sans accession possible en Fédérale 2 », conclut le président du Bastia XV.

Par Philippe Peronne.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?