L’électron libre

  • L’électron libre
    L’électron libre
Publié le , mis à jour

Le demi de mêlée de poche des Springboks et des Lions, Faf de Klerk, a réalisé des débuts fracassants avec la sélection sud-africaine.

Faf de Klerk n’est pas le genre de joueur à suivre à la lettre ce que le coach a inscrit sur le tableau noir dans la semaine. Et le rugby sud-africain ne va pas se plaindre de compter un nouvel électron libre dans ses rangs. Car ce sont bien grâce à ses fulgurances que les Boks ont remporté de justesse leur série de tests face aux Irlandais (2-1). La première était l’interception d’un ballon haut, une prouesse pour le moins étonnante pour un joueur mesurant 1,69 m et la seconde fut un plaquage autoritaire sur Keith Earls dans les dernières secondes du dernier test qui empêcha l’Irlandais d’effectuer une passe décisive qui aurait adjugé la victoire de la série au XV du Trèfle.

De Klerk est le genre de joueur impulsif qui met du temps à gagner du crédit aux yeux de ses entraîneurs car il est, à tout moment, capable de sortir du plan de jeu. En revanche, son rythme, sa vista et son opportunisme font de lui un vrai match-winner. Il doit encore développer son jeu au pied mais ses facultés offensives et son courage en défense ont été des atouts précieux dans l’émergence des Lions au sommet du rugby sud-africain.

Une progression constante

Né le 19 octobre 1991 à Nelspruit, la ville émergente du pays, située non loin du Kruger National Park, De Klerk est issu de la même école que le fameux numéro 8 des Boks et de Toulon, Duane Vermeulen. De Klerk commença le rugby au sein des Pumas, l’équipe de Nelspruit qui ne possède pas de franchise Super Rugby mais qui constitue un important vivier pour les Lions de Johannesburg. Il s’y est imposé en 2013, avant de rejoindre les Lions l’année suivante, au moment où ces derniers retrouvèrent le prestigieux championnat du Sud.

Il n’a cessé de progresser depuis, causant des dégâts dans les défenses adverses bien plus grands que sa petite taille pourrait le suggérer. Sa belle gueule et ses cheveux blonds en ont fait le chouchou de l’Ellis Park… En attendant de devenir celui de toute une nation ?

Pays: Afrique du Sud

Né le 19/10/1991 à Nelspruit

Taille 1,69m

Poids 80 kg

Matchs: 12 (dont 9 titularisations)

Sélections: 3

Par Ken Borland

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?