[Revue de l'élite/Arrières] : Max Médard ou le retour de flamme

  • [Revue de l'élite/Arrières] : Max Médard ou le retour de flamme
    [Revue de l'élite/Arrières] : Max Médard ou le retour de flamme
Publié le , mis à jour

Absent du dernier mondial, Maxime Médard a réalisé un exercice complet et régulier en club. Preuve d’une nouvelle maturité.

Quelle réponse ! Doublement oublié par Philippe Saint-André, d’abord dans le groupe pour la Coupe du monde puis lors de la blessure de Yoann Huget en pleine compétition, Maxime Médard a réalisé l’un de ses exercices les plus convaincants de sa carrière en suivant. Parce que, derrière plusieurs saisons inconstantes - ce qui explique en partie son absence en Angleterre - le Toulousain a cette fois été irréprochable en club. évacuant rapidement sa frustration internationale... « C’est comme ça, cela fait partie de la vie d’un sportif de haut niveau, relativisait l’intéressé. J’ai connu des périodes riches, d’autres moins. Je n’ai pas toujours été régulier mais je l’ai finalement vite digéré. Surtout que, même s’il y a une mauvaise nouvelle, je restais sur une bonne fin de saison et voulais continuer sur mon élan. »

Titulaire indiscutable à son poste, le joueur de 29 ans a profité de la transition stadiste l’été dernier et de l’arrivée aux commandes d’Ugo Mola pour s’affirmer comme un cadre de son équipe. Ceci grâce à une préparation individuelle intensive, ce qui lui a permis d’être particulièrement affûté dès la reprise. « Je le découvre au quotidien et je suis agréablement surpris par son investissement », reconnaissait alors Mola. Sur le terrain et en-dehors, il a fait preuve d’une maturité nouvelle et d’une assurance remarquable. « Il communique et réfléchit beaucoup à la stratégie générale, reprend son manager. Il n’a pas besoin qu’on lui tape sur la tête. Chacun a conscience de ses qualités naturelles et on lui a souvent reproché sa nonchalance ou son manque de travail mais je crois qu’on est très dur avec ce genre d’arrières offensifs, qui ont la capacité de renverser un match. »

Mola : « Il est à la bonne croisée des chemins »

Toujours aussi insaisissable lorsqu’il relance depuis ses 22 mètres ou quand il se lance dans les slaloms dont il a le secret, Médard se montre plus efficace dans son jeu aujourd’hui et parvient désormais à mieux trier ses ballons. « Quand Max ne traverse pas deux fois le terrain, on a tendance à dire qu’il n’est pas bon mais je l’ai vu faire des matchs propres, avec un jeu au pied appliqué et une défense intéressante, assure Mola. Il est à la bonne croisée des chemins car il arrive à un âge où il est en mesure de gérer temps forts et temps faibles. » Lui assume cette mutation : « J’essaye de prendre mes responsabilités. Les années et l’expérience me permettennt d’avoir une autre approche, un autre discours. »

Aligné vingt-deux fois avec Toulouse (une seule comme remplaçant), il a tout de même inscrit sept essais toutes compétitions confondues et n’a cessé de monter en puissance. Seul bémol : un bilan personnel mitigé lors du Tournoi des 6 Nations alors qu’il retrouvait la sélection. Choix numéro un début février, il avait perdu sa place au bout de trois matchs au profit de Scott Spedding (malgré l’essai victorieux contre l’Irlande). Une déception relative que sa prestation remarquée à l’occasion du deuxième test estival, remporté en Argentine, est toutefois venue compenser. Opéré la semaine dernière d’une épaule et d’un poignet, Maxime Médard devrait rater la reprise du championnat. Mais, à 29 ans, il a tout pour rester au premier plan. En club comme en sélection.

Le classement

1. Maxime Médard, Toulouse
Né le 16 novembre 1986 - 1,80 m ; 89 kg
Temps de jeu : 1321 minutes - Points : 25
International français - 47 sélections

2. Brice Dulin, Racing
Né le 13 avril 1990 - 1,76 m ; 82 kg
Temps de jeu : 1178 minutes - Points : 12
International français -24 sélections

3. Scott Spedding, Clermont
Né le 4 juin 1986 - 1,88 m ; 98 kg
Temps de jeu : 1050 minutes - Points : 16
International français - 16 sélections

4. Gio Aplon, Grenoble
Né le 6 octobre 1982 - 1,75 m ; 80 kg
Temps de jeu : 1626 minutes - Points : 25
International sud-africain - 17 sélections

5. Geoffrey Palis, Castres
Né le 8 juillet 1991 - 1,89 m ; 93 kg
Temps de jeu : 1654 minutes - Points : 56

6. Gaëtan Germain, Brive
Né le 2 juillet 1990 - 1,90 m ; 99 kg
Temps de jeu : 1885 minutes - Points : 319

7. Jesse Mogg, Montpellier
Né le 6 août 1989 - 1,87 m ; 90 kg
Temps de jeu : 1512 minutes - Points : 25
International australien - 3 sélections

8. Nick Abendanon, Clermont
Né le 27 août 1986 - 1,78 m ; 86 kg
Temps de jeu : 1119 minutes - Points : 25
International anglais - 2 sélections

9. Djibril Camara, Paris
Né le 22 juin 1989 - 1,81 m ; 85 kg
Temps de jeu : 1345 minutes - Points : 40
International français - 3 sélections

10. Damien Traille, Pau
Né le 12 juin 1979 - 1,92 m ; 102 kg
Temps de jeu : 1457 minutes - Points : 15
International français - 86 sélections

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?