[JO] Les trois infos à retenir des World Women's Sevens Series

  • [JO] Les trois infos à retenir des World Women's Sevens Series
    [JO] Les trois infos à retenir des World Women's Sevens Series
Publié le / Mis à jour le

De la victoire de l'Australie au classement général au parcours des Françaises. Tout ce qu'il faut retenir de la saison 2016 de rugby à sept féminin.

L’Australie grande gagnante

 

L’équipe australienne féminine a été la grande gagnante de ce World Series avec 94 points. En remportant trois tournois sur six (Dubaï, Sao Paulo et Atlanta), les Australiennes ont su prouvés leur suprématie sur le circuit mondial. Notamment grâce à des joueuses comme Emilee Cherry, qui en 23 sélections a marqué pas moins de 134 points.

 

 

La France 5ème

 

Un parcours honorable pour les joueuses de David Courteix qui ont finis à la 5ème place du classement général du World Series avec 60 points. La meilleure marqueuse étant la bordelaise Camille Grassineau avec 80 points inscrit dans la compétition. Le gros objectif des Françaises pendant ce World Series était de battre l’une des trois nations fortes du circuit (Nouvelle-Zélande, Australie et Canada). Chose qu’elles n’ont pas réussis à faire complètement à part à Langford, où elles ont tout de même tenus tête aux Blacks en allant jusqu’aux prolongations et s’inclinant finalement 12-7.

 

Ghislaine Landry : la meilleure de toute

 

La jeune joueuse de 28 ans, originaire de Toronto a complètement changé le visage de l’équipe canadienne. Elle est d’ailleurs la meilleure marqueuse du World Series avec 158 points inscrits et permet même aux Canadiennes de se propulser à la troisième place du classement général.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir