Toulouse Olympique XIII : Presque parfait

  • Toulouse Olympique XIII : Presque parfait
    Toulouse Olympique XIII : Presque parfait
Publié le , mis à jour

TOULOUSE OLYMPIQUE - Fort de sa place de leader, le Toulouse Olympique XIII s’est imposé à Londres (12-52) contre les London Skolars. Les Toulousains font le plein de confiance avant la phase 2 de la League One.

La première place était déjà assurée pour les Toulousains. Avec cette victoire, ils sont maintenant tournés vers la seconde phase. Le leader olympien remporte donc un treizième succès en quatorze matches dans la capitale britannique. Le TO XIII boucle la première partie de saison invaincu, et espère maintenant un faux pas de York ou Doncaster, ses poursuivants au classement. L’objectif étant désormais de mettre un maximum de distance avec leurs concurrents. Les hommes de Sylvain Houlès n’ont pas inscrit huit essais aujourd’hui, comme à leur habitude, mais bel et bien neuf. Le jeu très offensif adopté par les Toulousains a encore porté ses fruits. Même si le club français a balbutié son rugby à quelques moments, ils ont su réagir quand les Anglais sont revenus dans la partie.

Deux essais dans les huit dernières minutes

Pas habitués à une pelouse synthétique, les Haut-Garonnais s’y sont très bien sentis et ce dès le coup d’envoi. Au bout de la première chaîne de tenus, pénalité sur Johno Ford pour plaquage à retardement et, dans la foulée, essai de Bastien Canet, le match est lancé. À la neuvième minute, les Toulousains insistent sur le petit côté et trouvent la faille par Greg White. La recette est simple, du jeu rapide comme ils l’affectionnent et sur un coup de pied rasant du demi Anglais récupéré par Kuni Minga dans son propre en-but. Il casse la ligne et finit 100 mètres plus loin. Au milieu de la première mi-temps, Sylvain Houlès fait rentrer ses quatre remplaçants. Menant 24-0 à la pause, le TO est revenu des vestiaires avec le moral dans les chaussettes encaissant deux essais coup sur coup (12-24). Lancé dans le grand bain à la place de Danny Hulme (laissé au repos), Étienne Ferret, issu du centre de formation, a réalisé un match plein. Rhys Curran grâce à du jeu simple, a inscrit un essai primordial à la 62e qui a définitivement enterré un éventuel retour des London Skolars. Mais les Toulousains mettront le coup de grâce aux Anglais avec deux essais inscrits dans les huit dernières minutes du match et se maintiennent à la première place et restent donc invaincus. Seul bémol de la soirée, la grave blessure de Gavin Marguerite qui est sorti à la 58e

Par Philippe PERONNE (avec J. Fi.)

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?