[SAGA PRO D2] Agen, on prend (presque) les mêmes

  • [SAGA PRO D2] Agen, on prend (presque) les mêmes
    [SAGA PRO D2] Agen, on prend (presque) les mêmes
Publié le , mis à jour

Le club agenais mise sur la stabilité afin de retrouver l’élite en fin de saison.

Arrières : Quinze titularisations, dix-sept feuilles de matchs, Mathieu Lamoulie était le propriétaire du poste la saison dernière en Top 14. Si Benoît Sicart a quitté le Lot-et-Garonne, le club a recruté un joueur expérimenté pour apporter un surplus de concurrence en la personne de Florian Denos qui sort d’une saison à Oyonnnax où il a moins joué en raison de plusieurs blessures. Mais l’ancien capitaine du club de l’Ain est un arrière reconnu, aussi à l’aise dans le secteur défensif que pour contre attaquer. Valentin Saurs sera là en cas de coup dur.

Ailiers : Grand absent la saison dernière, le Canadien Taylor Paris sera une des principales armes d’Agen. Le poste d’ailier est très pourvu au SUALG avec le fidjien Filipo Nakosi, arrivé en cours de saison dernière, dont la puissance a été remarquée à l’étage supérieur. La concurrence sera intéressante avec Georges Tilsley, international à VII avec la Nouvelle-Zélande et meilleur marqueur d’essai de l’équipe la saison dernière (à égalité avec Johan Sadie) en Top 14. Il avait réussi à marquer huit fois en vingt-deux titularisations. Le Géorgien Tamaz Mchedlidze, très utilisé la saison dernière, pourrait migrer au poste de centre en raison de la concurrence, d’autant plus que Pierre Fouyssac (dix titularisations au poste d’ailier) a montré des qualités malgré son jeune âge. À 21 ans, il compte bien poursuivre son apprentissage.

Centres : Il a été un des meilleurs joueurs agenais la saison dernière en Top 14. Le Sud-Africain Johan Sadie sera encore l’atout numéro un du SUALG au centre du terrain. En revanche, il ne devrait plus faire la paire avec l’ancien capitaine Lionel Mazars. Toujours présent dans l’effectif, ses chances de retrouver la compétition sont minces. Très souvent utilisé à l’aile la saison dernière, Tamaz Mchedlidze devrait donc principalement jouer au centre cette saison, d’autant plus que les candidats ne sont pas nombreux. Cela pourrait faire les affaires du jeune Julien Hériteau (huit matchs de Top 14) qui fêtera ses 22 ans au mois de septembre.

Ouvreurs : Joueur le plus étoilé par Midi Olympique la saison dernière, le Sud-Africain Burton Francis sera toujours le chef d’orchestre du SUALG pour son retour en Pro D2. Il sera aussi chargé d’accompagner la progression de François Bouvier (qui fêtera ses 22 ans au mois d’août). Ce dernier a déjà pu acquérir de l’expérience la saison dernière avec six titularisations en Challenge européen et onze feuilles de matchs en Top 14 (deux titularisations). Avec le départ de l’Argentin Guemes, il sera l’unique doublure de Francis.

Demis de mêlée : Le staff technique aura le choix entre l’expérience de Clément Darbo, qui a retrouvé du temps de jeu après l’annonce du départ d’Alexi Balès, et la jeunesse de Paul Abadie, sollicité en fin de saison et qui n’a pas manqué l’occasion de se montrer à son avantage. Les deux hommes devraient se partager le temps de jeu. En cas de blessure, les entraîneurs pourront compter sur les espoirs Florian Lanave et Baptiste Cadiou qui participent à la préparation avec le groupe professionnel.

Numéros 8 : Le club n’a pas pu retenir Luke Hamilton, le titulaire indiscutable du poste la saison dernière (1 452 minutes). Il a rejoint la formation anglaise des Tigres de Leicester et laisse donc un grand vide à ce poste de numéro huit, d’autant que Marc Giraud a dû se retirer des terrains, même si de nombreux joueurs de l’effectif y ont déjà joué. Marc Baget paraît le plus expérimenté, mais Rémi Vaquin et Antoine Erbani sont aussi de sérieux clients. Il n’est pas impossible que le staff technique prône le roulement à ce poste.

Troisième ligne aile : Le SUALG peut s’appuyer sur des joueurs très complémentaires en troisième ligne. Marc Baget devrait néanmoins plus évoluer au poste de numéro 8. La saison dernière, Antoine Erbani a pris une nouvelle dimension avec dix-sept titularisations et vingt-deux feuilles de matchs (1 266 minutes de jeu). Il devrait encore être un titulaire en puissance. Néanmoins, l’expérimenté Rémi Vaquin pourrait être précieux et la puissance de Sione Tau est un atout non négligeable. Tous ces joueurs, déjà présents la saison dernière devront aussi faire face à la concurrence du Fidjien Jese Cirikisuva qui débarque du championnat japonais. Enfin, le staff technique espère que le jeune Antoine Miquel poursuive sa montée en puissance et continue de grignoter du temps de jeu. Autre option possible, le repositionnement du deuxième ligne sud-africain Marco Kotze. Une option déjà expérimentée pendant deux mois en Top 14.

Deuxième ligne : La hiérarchie pourrait être établie en deuxième ligne puisque l’attelage le plus utilisé en Top 14 avec Api Ratuniyarawa et William Demotte, le néo-international, est toujours présent au club. Pourtant, tout pourrait être remis en cause avec l’Australien Tom Murday, recruté la saison dernière mais qui n’a disputé que les trois premiers matchs avant de se blesser. Le Sud-Africain Marco Kotze et le prometteur Corentin Braendlin seront aussi dans la rotation et ils ont déjà prouvé qu’ils pouvaient assurer. Enfin, le jeune Denis Marchois (neuf feuilles de matchs en Top 14) sera en embuscade.

Piliers : À droite de la mêlée, l’Irlandais Dave Ryan est celui qui a le plus joué la saison dernière avec 994 minutes de jeu, même si Arthur Joly n’était pas très loin de lui avec 833 minutes de jeu. Si les deux hommes se partageaient le temps de jeu, ils vont devoir faire face à la nouvelle concurrence du jeune droitier recruté à Massy. Il s’agit du Géorgien Vakhtangi Akhobadze (23 ans) qui évoluait en Fédérale 1 la saison dernière mais il connaît néanmoins le Pro D2 avec onze feuilles de matchs lors de la saison 2014-2015. À gauche de la mêlée, l’expérimenté Arsène Nnomo devrait être le patron devant le jeune géorgien Tetra Tetrashvili (23 ans) même si le staff technique espère que le jeune Quentin Béthune parvienne à redistribuer les cartes.

Talonneurs : Titulaire la saison dernière (21 matchs, 1 082 minutes), Mike Tadjer sera encore l’atout numéro du club au poste de talonneur, même si Marc Barthomeuf (dix fois remplaçant la saison dernière en Top 14) est attendu comme un concurrent sérieux. La troisième option sera le jeune Florian Dufour (18 ans) déjà aperçu à deux reprises en Challenge Cup la saison dernière.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?