Top 14 : Le top 5 des revanchards

  • Top 14 : Le top 5 des revanchards
    Top 14 : Le top 5 des revanchards
Publié le / Mis à jour le

Ils ont été blessés, ils ont déçu, mais ils veulent revenir très fort la saison prochaine. Voici les cinq joueurs qu'il faudra suivre avec attention en 2016/17.

1- François Trinh Duc (Toulon)

Il débarque au RCT pour écrire une nouvelle page de son histoire. Cette on se souvient d’une image : François Trinh-Duc, micro en main, en costard sur la pelouse de l'Altrad Stadium à la fin du match Montpellier-Toulon (25e journée de Top 14, 36-21). Ses mots (« je ne retiens que des moments merveilleux »), ses larmes puis son tour d'honneur où il fût ovationné par le public montpelliérain. Les larmes, en forme d'adieux, cachent la frustration de l'international français, privé par son coach, Jake White, d'un dernier rendez-vous avec son public. L'enfant du pays termine son aventure au MHR par la petite porte au terme d'une saison galère : blessures, manque de confiance (en lui et de la part de son coach) et temps de jeu réduit. Direction désormais l'Argentine pour la tournée de l’Équipe de France.

 

2- Yohan Huget (Toulouse)

L’ailier du Stade Toulousain a vécu une saison blanche. Il s’est blessé au genou avec l’équipe de France lors du premier match de la Coupe du Monde contre l’Italie. Un coup terrible dans la carrière de Yohan Huget. Il compte revenir cette année, et il va avoir les crocs. En son absence le Stade Toulousain a fait une bonne saison, avec lui, tous les espoirs sont permis. L’ancien joueur de Bayonne a manqué à Toulouse et à l’équipe de France lors du tournoi des VI Nations. A son top niveau, il est le meilleur ailier en France.

 

3- Leigh Halfpenny (Toulon)

Lui s’est blessé avant la Coupe du Monde, qu’il a loupé. Annoncé de nombreuses fois sur le retour, il est revenu au final pour les phases finales (Montpellier et Racing 92) et sa présence s’est fait ressentir. Buteur hors pair, il a grandement manqué au RCT tout au long de la saison (on peut penser au quarts de finale de Champions Cup qui s’est joué entre les buteurs) qui a peiné dans ce secteur tout au long de l’année. Le buteur officiel des Rouge et Noir, c’est lui.

 

4- William Genia (Stade Français)

Quel est le point commun entre Davit Zirakashvili et William Genia ? Leur saison. Débutée par une Coupe du monde puis gâchée par une blessure. Genia a réalisé un Mondial de grande classe menant notamment les Wallabies jusqu'en finale. Tous les espoirs étaient donc permis pour le Stade Français en accueillant sa nouvelle recrue. Malheureusement, au bout de quatre matchs, l'Australien se blesse au genou. Résultat, une opération au genou et une deuxième partie de saison sans matchs. Et les supporters parisiens ne sont pas près de le revoir. Genia, remis de sa blessure, va s'envoler pour le Rugby Championship en août et septembre et ne rejouera en Top 14 qu'en octobre. Patience, patience.

 

5- Davit Zirakashvili (Clermont)

De retour de la Coupe du monde avec la Géorgie, le solide pilier de Clermont se fracture l'avant-bras après seulement six matchs avec l'ASM. Un coup dur pour lui et son club, qui le voit priver des terrains pour cinq mois. De nouveau blessé en juin durant les phases finales, le Géorgien aura manqué à son club dans la quête du titre. Même si son remplaçant Daniel Kotze a parfaitement rempli son rôle. On parie que Zirakashvili aura à cœur de revenir en pleine forme à la reprise et de réaliser une saison pleine.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir