9 octobre 2009 : le jour où le rugby est redevenu olympique

  • 9 octobre 2009 : le jour où le rugby est redevenu olympique
    9 octobre 2009 : le jour où le rugby est redevenu olympique
Publié le / Mis à jour le

A moins de trois semaines de l’ouverture des jeux Olympiques, retour sur une journée historique pour le rugby mondial, absent du grand concert olympique depuis 1924.

Quatre-vingt douze ans. Le jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Rio, le 5 août prochain, cela fera 92 ans que le rugby n’a pas été sport olympique. Quasiment un siècle d’attente, d’errance, parfois de méprise de la part de certains. Mais tout cela, va basculer un jour d’octobre 2009. Le neuf du mois exactement. A Copenhague, au Danemark.

Dans la capitale danoise, le CIO (Comité International Olympique) organise sa 121e cession extraordinaire. Et celle-ci va très bien porter son nom. Les membres de la plus haute instance olympique doivent en effet se prononcer sur l’apparition ou non de nouveaux sports au programme des prochains jeux Olympiques d’été. Quelques semaines auparavant, ces mêmes membres avaient retenu le golf et le rugby à VII dans une liste de sept sports afin de les soumettre à un vote. Le baseball, le softball, le rollersports, le squash et le karaté n’ont finalement pas été retenus.

A la quasi-unanimité

Le rugby retient son souffle. Puis découvre les résultats. Sur les 90 votants, 81 se sont prononcés pour. Seulement huit membres ont rejeté l’idée. Face à ce plébiscite, cela est désormais officiel : le rugby sera officiellement de retour dans le programme olympique à partir des Jeux de Rio en 2016. Et ce pour au moins deux olympiades. Il devient ainsi le 28e sport au programme des Jeux. Le vote donne aussi au rugby à VII l’accès aux jeux Olympiques de Tokyo quatre ans plus tard.

Après deux échecs consécutifs en 2002 (pour les Jeux de Pékin en 2008) et 2005 (pour les Jeux de Londres en 2012), le rugby retrouve sa place au soleil. Et les acteurs du monde du rugby ne cachent pas leur joie. « Je suis très ému, déclare Thierry Janeczek, sélectionneur de l’Équipe de France de l’époque. C’est le retour d’une forme de rugby moderne, plus universelle que le XV mais c’est bel et bien le rugby dans son ensemble qui est redevenu olympique.» Le regretté Jonah Lomu déclarait lui : « J’exulte, je suis en extase. C’est formidable de voir que l’avenir du rugby se jouera sur la plus grande des scènes ».

Enfin, Gordon Mc Kie, directeur général de la Fédération écossaise de l’époque se réjouissait que le CIO offre une telle vitrine au rugby : « Notre pays ayant légué au monde le jeu à sept contre sept, le rugby écossais est naturellement enchanté de la décision du CIO. Nous pensons que le rugby va connaître un essor mondial considérable grâce à cette décision ». Dans les semaines qui suivent, le World Rugby mit en place le système de qualification. Vingt-quatre équipes au total, hommes et femmes confondus, se disputeront les six breloques en jeu. Place au spectacle !

Par Kevin Saccani

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir