[JO] Les grands absents (du XV)

  • [JO] Les grands absents (du XV)
    [JO] Les grands absents (du XV)
Publié le , mis à jour

Dans la sphère du rugby, le VII n’est pas le plus populaire, mais c’est celui qui est présent aux jeux Olympiques. Il passe après le XII et le XV dans la hiérarchie du rugby. Des stars à XV font partie de l’aventure Rio, d’autres non, et c’est bien dommage.

Bryan Habana (Afrique du Sud) :

Son palmarès parle pour lui : champion du monde avec les Springboks, double champion d’Europe avec Toulon, double vainqueur du Super 14 avec les Bulls. Recordman d’essais sur une Coupe du monde (8) et recordman d’essais dans le Tri-nations (aujourd’hui Rugby Championship). Habana est un ailier puissant, très rapide, et plutôt bon défenseur.

C’est une véritable légende du rugby qu’on aurait pu voir à Rio, mais Neil Powell, le sélectionneur des Blitzboks, n’a finalement pas fait appel à Bryan Habana. Pourtant l’ailier de 33 ans a été appelé pour la préparation aux jeux Olympiques. Une médaille d’or aurait pu s’ajouter à son armoire de trophée, déjà bien remplie.

Quade Cooper (Australie) :

Sa folie et ses gestes improbables auraient leurs places dans ce sport spectaculaire qu’est le rugby à VII. Mais après plusieurs apparitions lors des étapes du World Rugby Sevens Series, il n’a finalement pas été retenu. Le sélectionneur de l’équipe d’Australie de rugby à VII Andy Friend avait annoncé : « Cela ne fait aucun doute que Quade est un joueur de qualité, mais pour faire simple, nous n’avons pas eu l’occasion de travailler avec lui comme nous l’aurions voulu ces cinq derniers mois ».

Le principal intéressé avait argumenté une histoire de papiers lors d’une conférence de presse. : « C’est difficile avec mon passeport car je dois me trouver sur le sol australien pendant 90 jours avant de recevoir la citoyenneté. Et cela, même si j’ai joué 58 fois pour mon pays ».

Liam Messam (Nouvelle-Zélande) :

Le champion du monde 2015 avait pourtant fait l’impasse sur le Super Rugby 2016 pour pouvoir se concentrer sur le rugby à VII. Au final, c’est la déception. Il ne jouera ni pour les Kiwis, ni pour les Chiefs, sa province. « Comme tout être humain, je suis très déçu. Mais je ne regrette rien parce que j’ai tout donné. Je dois encore rester en forme et je suis juste reconnaissant envers les Chiefs de garder leurs portes ouvertes pour moi. Je suis assez chanceux de pouvoir rester en forme avec eux et être prêt si les garçons du 7 ont besoin de moi », avait-il déclaré, lors de l’annonce définitive de la liste.

Fulgence Ouedraogo (France) :

Le capitaine de Montpellier n’a pas été retenu par Frédéric Pomarel pour jouer avec l’équipe de France de rugby à VII lors des jeux Olympiques de Rio (5-21 août). La Fédération française de rugby a dévoilé une sélection sans « quinziste ». Excepté le nouvel ailier du Stade toulousain, Sofiane Guitoune, mais présent en tant que réserviste.

Le flanker du MHR a effectué la préparation au tournoi olympique, mais en vain, la politique de l’équipe est de privilégier ceux qui font partie de l’aventure depuis le début.

Santiago Cordero (Argentine) :

La révélation du Mondial 2015 a pourtant un beau bagage à 7. International argentin de rugby à VII depuis 2012 où il participe à la première étape de la saison du World Rugby Sevens Series lors de l’étape de Melbourne, il participe également aux étapes sud-africaines, australiennes, néo-zélandais et américain (sans toutefois disputer de rencontres dans cette dernière étape) de la saison 2014-2015.

En mai dernier, il dispute le tournoi de Paris. Au total 22 matchs joués pour 77 points inscrits qui n’auront pas suffi pour jouer les jeux Olympiques.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?