Le top 5 des «sudistes»

  • Le top 5 des «sudistes»
    Le top 5 des «sudistes»
Publié le , mis à jour

Ils débarquent (ou vont débarquer) dans le championnat de France. Ils viennent de l'Hémisphère Sud et seront les nouvelles stars du Top 14. Présentation de ces joueurs tant attendus.

1- Victor Vito (La Rochelle)

Sûrement la plus grosse star à débarquer dans le Top 14 cet été. Victor Vito vient compléter le contingent de stars néo-zélandaises présentes en France aux côtés des Dan Carter ou Ma'a Nonu, arrivés juste après la Coupe du monde. Une compétition qu'a aussi remporté à deux reprises le joueur des Hurricanes. Entré à vingt minutes de la fin lors de la finale contre les Wallabies, il avait pu apporter sa pierre à l'édifice lors du sacre des All Blacks.

Le troisième ligne de 28 ans débarquera donc au Stade rochelais juste après les phases finales du Super Rugby qui commencent demain. Il viendra apporter toute sa science du jeu, sa technique et sa puissance aux Rochelais. Vito est aussi capable de scorer. Auteur d'un essai durant le Mondial, il a aussi franchi la ligne d'en-but à deux reprises cette saison avec les Hurricanes.

2- Nemani Nadolo (Montpellier)

Meilleur marqueur du Super Rugby en 2014 avec neuf essais en treize matchs, l'international fidjien, Nemani Nadolo (28 ans, 23 sélections) est connu pour ses nombreux « highlights » en terres océaniennes « Mon meilleur atout est évidement de percer la défense, mais j’apporte aussi d’autres qualités au jeu qui surprennent le public comme les offloads », avoue le joueur.

Rapide, puissant habile avec ses mains et même ses pieds, le « bébé » de 125 kg (pour 1,94m) a décidé de quitter Christchurch et les Crusaders pour le Top 14 et Montpellier. « Le MHR est un club ambitieux avec de grands projets. C’est ce qui m’a attiré dans ce club. » Un championnat qu'il connaît déjà puisque Nadolo a joué à Bourgoin pendant une saison (2010-2011) avant de partir vers Exeter. Avec Nagusa d'un côté et Nadolo de l'autre, quelque chose nous dit que la saison prochaine du côté de l'Altrad Stadium, les ailes risquent de s'enflammer.

3- Joe Tomane (Montpellier)

« Je sens que le moment est venu pour moi de relever le défi de jouer au rugby dans un environnement différent », a déclaré Joe Tomane lors de l'annonce de son transfert à Montpellier. L'Australien de 26 ans quitte donc les Brumbies après cinq saisons pour découvrir le rugby européen. Vice-champion du monde avec les Wallabies en octobre dernier, l'ailier aux 17 sélections est un sacré phénomène.

Auteur de six essais en Super Rugby avec la franchise de Canberra, il a au total scoré à 28 reprises depuis ses débuts dans le championnat de l'Hémisphère Sud. Une chose est certaine, Tomane va manquer aux Brumbies et ce dès ce week-end lors des phases finales. Le néo-Montpelliérain s'est en effet fracturé le tibia et a dû quitter l'Australie plus tôt. Il manquera par la même occasion le début du Top 14.

4- Liam Gill (Toulon)

Auteur de onze matchs de Super 18 avec la franchise des Reds de Queensland, le troisième ligne aile australien, Liam Gill (24 ans, 15 sélections) aura réussi une bonne dernière saison avec la franchise australienne, 4 essais au compteur, 119 plaquages tentés pour 107 réussis soit 90 % de réussite. En rejoignant le RCT, le Wallaby n'a pas choisi la facilité.

En effet, avec Gorgodze, Fernandez Lobbé et Smith la concurrence sera rude. «C'était une décision très difficile à prendre, mais j'ai senti que c'était le bon moment de me lancer un nouveau challenge et de jouer au rugby dans un environnement différent», justifie Gill. Mais l'Australien connaît ce genre de situation. Barré par Pocock, Hooper ou encore Fardy en sélection, l'originaire de Melbourne pourra apporter un peu plus de fraîcheur dans cette troisième ligne toulonnaise.

5- François John Mostert (Lyon)

Certains mettaient en doute son arrivée. Finalement, il a bien signé. François John Mostert jouera bien sous les couleurs du Lou en 2016/17. Le Sud-africain arrive en provenance des Lions, franchise dans laquelle il a évolué durant trois saisons. Le deuxième ligne disputera lui aussi les phases finales dès demain face aux Crusaders. Ce n'est seulement qu'à la fin de celles-ci qu'il rejoindra la capitale des Gaules.

Mostert avait aussi été retenu dans la première liste de 36 joueurs pour la coupe du monde par le sélectionneur sud-africain Heyneke Meyer mais n'avait finalement pas disputé le Mondial. Une déception pour le jeune sud-africain mais toutefois relative. Âgé de seulement 25 ans, il a notamment été convoqué lors de la dernière tournée face à l'Irlande en juin. Le début d'une grande aventure avec les Springboks ?

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?