Laporte : « Je ne suis pas contre les Bleus ! »

  • Laporte : « Je ne suis pas contre les Bleus ! »
    Laporte : « Je ne suis pas contre les Bleus ! »
Publié le , mis à jour

L’ancien sélectionneur, Bernard Laporte, candidat à la présidence de la Fédération, réagit à la convention.

Beaucoup pensent que votre opposition à la nouvelle convention peut s’interpréter comme une défiance vis-à-vis du XV de France. Qu’en est-il ?

C’est bien mal me connaître ! Je reconnais facilement que la nouvelle convention FFR-LNR qui a été adoptée est une avancée pour le XV de France, mais ce n’est qu’un tout petit pas, alors que moi je propose une véritable avancée. Si j’étais contre sa signature, c’est parce qu’elle ne va pas assez loin pour l’équipe de France !

Que proposez-vous ?

De prendre les joueurs internationaux sous contrat pendant six mois ! De décharger les clubs professionnels de la moitié de leur salaire. Attention, je ne les prends pas six mois consécutifs puis je les lâche dans la nature. Je les prends durant et avant les périodes de compétition : tests, Tournoi des 6 Nations et Coupe du monde.

Quoi d’autre ?

Avec la nouvelle convention un club peut se retrouver privé de son joueur durant dix journées de Top 14 ! Si je suis élu, je vais instaurer le principe d’un joker international. Il ne s’agira pas de remplacer le sélectionné sur dix matchs, cela n’a pas de sens, mais sur l’année. Le club pourra engager un joueur supplémentaire qui n’interviendra pas dans les calculs des différents quotas (Jiff, Salary Cap).

Bref, vous mettez l’équipe de France au centre de tout !

En haut, pas au centre ! Il y a aussi l’embauche par le secteur professionnel de 200 formateurs qui iront travailler chez les amateurs. C’est la formation qui est au centre de mes propositions. C’est elle qui doit être l’avenir de notre fédération. Les Bleus en seront la locomotive.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?