Ce staff peut-il durer ?

  • Ce staff peut-il durer ?
    Ce staff peut-il durer ?
Publié le , mis à jour

Le quinté Dominguez-Delmas-Dal maso-Meehan-Edwards a été constitué à la hâte pour guider le RCT cette saison. Un bricolage hasardeux qui a l’apparence d’une bombe à retardement.

A moins d’un énième rebondissement - scénario toujours envisageable du côté de Mayol, Toulon reprendra sa saison, mardi prochain, avec ce staff : Diego Dominguez comme manager et responsable des trois-quarts aux côtés de Steve Meehan, Jacques Delmas en charge de la touche, Marc Dal Maso en entraîneur de la mêlée et Shaun Edwards comme spécialiste de la défense à raison d’un jour par semaine. L’information, révélée sur midi-olympique. fr mercredi après-midi, a surpris.

Car en début de semaine, une telle issue paraissait peu probable. Au terme de longues entrevues entre Mourad Boudjellal et Diego Dominguez, lundi et mardi, la mise à pied du technicien argentin paraissait inévitable. Une dernière réunion organisée mercredi entre les deux hommes et Marc Dal Maso a contre toute attente permis de sceller un mariage forcé.

Il permet au président de conclure la venue de l’ancien consultant de la mêlée du Japon, sa volonté depuis décembre dernier, de s’éviter deux conflits aux prud’hommes avec Dominguez et Delmas, encore sous contrat, et de conserver suffisamment d’entraîneurs diplômés sur la feuille de match. Si sur le papier, l’équation paraît résolue, dans la réalité des choses, le plus grand flou entoure le devenir de ce staff.

Fin de semaine décisive

La question paraît incontournable et risque d’animer la saison du RCT : l’encadrement à cinq têtes bricolé par le président varois peut-il être viable et durer ? La rétrospective de tous les événements liés à ce sujet n’incite guère à l’optimisme. Quelques semaines après son arrivée dans la peau d’un apprenti manager, Diego Dominguez avait d’ores et déjà défini sa position : l’Argentin était décidé à travailler avec Jacques Delmas, après avoir apprécié son mode de fonctionnement et son rapport avec le groupe.

Début juillet, Diego Dominguez avait donc clairement annoncé à Mourad Boudjellal ne pas vouloir travailler avec Marc Dal Maso. Il avait même appelé l’intéressé pour lui en faire part. Auparavant, au sein du vestiaire, plusieurs cadres historiques, dont Juanne Smith et Juan Martin Fernandez Lobbe, s’étaient en interne souciés du maintien ou non de Jacques Delmas. En « off », les joueurs ne cachent plus leur inquiétude et leur incompréhension vis-à-vis de cette problématique devenue lancinante. Si l’entraîneur des avants n’aborde pas le sujet publiquement, sa position ne laissait pas de place au doute : il souhaitait rester seul aux commandes du paquet d’avants.

Après la finale, à Barcelone, il n’avait pas voulu s’étendre, déclarant seulement : « Rien ne m’a été annoncé, je serai donc à la reprise. Pourquoi en serait-il autrement ? Après, je ne décide pas mais je constate juste que notre mêlée a été la plus performante des phases finales. » Ce mercredi soir, l’entraîneur des avants, le plus impacté par le remaniement, a appris la nouvelle organisation en arrivant dans le Var : « Je dois en parler avec ma direction, ce jeudi, pour faire le point sur tout ça », a-t-il coupé.

La fin de semaine devrait être décisive : les cinq entraîneurs en place sont contraints de définir en toute urgence un mode de fonctionnement. Comment Marc Dal Maso et Jacques Delmas peuvent-ils cohabiter ? Diego Dominguez saura-t-il instaurer du liant ? Comment va réagir le groupe devant ces nouvelles péripéties ?

Si Matt Giteau et Drew Mitchell ont tourné la situation en dérision sur Twitter, l’inquiétude est de mise, comme le dit Maxime Mermoz : « Je suis sensible à ce sujet. Il est prépondérant de savoir par qui et comment nous allons être entraînés. » Le banc toulonnais se trouve désormais sur un baril de poudre. Mourad Boudjellal, homme de défis, vient probablement de prendre le plus gros risque de sa carrière.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?