• A l’ombre du football
    A l’ombre du football
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

A l’ombre du football

Dans une ville où le football prend une place énorme, le RC Auxerrois tente d’exister. Le club continue de développer le rugby.

Un titre de champion de France, quatre Coupes de France et plus de cent matchs de Coupe d’Europe. Les dirigeants du Rugby Club auxerrois regardent certainement ce palmarès avec envie. Mais tous ces trophées appartiennent à l’autre association de la ville : l’AJA, l’historique club de football. « On ne joue pas dans la même cour, on n’a pas les mêmes ambitions », avance d’entrée Stéphane Robert, coprésident du RCA. Il est en effet difficile de comparer ces deux équipes.

« Il y a de la place pour les deux clubs à Auxerre »

L’une lutte au sein de la deuxième division française, la Ligue 2, pendant que l’autre évolue en Fédérale 3. Le ballon rond jouit d’un budget d’environ 12 millions d’euros alors que l’ovalie possède une enveloppe de 400 000 euros. Malgré tout, les deux clubs ont l’obligation de partager la même ville. « Il n’y a aucune concurrence entre le football et nous, assure Alain Mariani, un dirigeant lié au club depuis près de 40 ans. Il y a de la place pour les deux clubs à Auxerre. Nous avons nos propres supporters. »

Le RCA attire en effet près de 600 personnes par match. Une affluence qui peut monter jusqu’à plus de mille personnes pour les rencontres de phases finales. Ces statistiques peuvent paraître dérisoires face aux quelques milliers de spectateurs présents à l’Abbé-Deschamps les soirs de match, mais représentent une belle foule pour un club en Fédérale 3.

Un ascenseur en panne

Il faut dire que le club est ambitieux. Le troisième niveau fédéral n’est pas le championnat dans lequel Stéphane Robert espère voir son club évoluer. « Cela fait deux ans qu’on loupe la montée de peu. L’an prochain encore, nous aurons l’ambition de retrouver la Fédérale 2. » Si tout semble séparer l’AJA du RCA, cette difficulté à retrouver l’échelon supérieur est toutefois un point commun pour les deux clubs auxerrois. Les « footeux » n’ont plus revu la Ligue 1 depuis 2012 alors que les rugbymen, eux, sont descendus il y a trois ans et n’arrivent plus à remonter.

La faute à deux défaites en 16e dont la dernière en date en mai contre Antony (24-18 à l’aller et 11-14 au retour). Pour retrouver la Fédérale 2, le RCA a décidé de changer d’entraîneur pour la saison à venir. Stéphane Coucheney, un ancien du club, a repris les rênes de l’équipe première et aura pour mission de « miser sur les jeunes et promouvoir la formation », selon le coprésident. Dans une ville où le maintien a toujours été à l’ordre du jour pour l’entraîneur emblématique Guy Roux, c’est aujourd’hui la montée qui est dans toutes les têtes.

Rugby Club auxerrois

Date de création : 1970
Nombre de licenciés : 400
Plus haut niveau atteint : Fédérale 2
Palmarès : néant
Budget : 400 000 €
En 2015-2016 : Fédérale 3, défaite en 16e de finale contre Antony

Par Lucas Vola

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir