[Saga Pro D2] Effectif : un recrutement ciblé pour Angoulême

  • [Saga Pro D2] Effectif : un recrutement ciblé pour Angoulême
    [Saga Pro D2] Effectif : un recrutement ciblé pour Angoulême
Publié le , mis à jour

Lors de cet intersaison, le SA XV Charente a dû faire passer son effectif du niveau Fédérale à la Pro D2. Pour ce faire, les dirigeants n'ont pas fait de folies mais ont décidé de recruter intelligemment.

Arrières :

Guillaume Laforgue a découvert le poste la saison dernière et s’y est imposé comme titulaire avec talent. Il sera, à n’en pas douter, encore un élément important. Jean Ric, arrière de formation et également buteur aura en charge d’apporter de la concurrence. Souvent utilisé comme ouvreur en Fédérale 1, il a joué à plusieurs reprises à l’arrière et ne sera pas dépaysé à ce poste. Ollie Burgess, jeune arrière Gallois issu de l’académie des Saints, avec son profil offensif, apportera de l’homogénéité dans la rotation.

Ailiers :

Brice Labadie, avec son expérience et sa sérénité, devra porter les contre-attaques du SAXV. Avec sa qualité de vitesse et ses appuis déconcertants, il sera encore un danger pour les défenses adverses. Quentin Pilet devra mettre ses qualités individuelles et son potentiel athlétique au service du collectif. Maxime Wieprecht est indiscutable à son poste. Mais, blessé en fin de saison contre Bourg-en-Bresse (rupture des ligaments croisés), il devra travailler dur pour retrouver son niveau et sa place.

Mais n’en doutons pas, Pierre Sagot fera le nécessaire pour vite le remettre sur pied et en refaire un joueur compétitif. Ledua Mau, jeune ailier issu du Pro D2, arrive d’Albi dans les valises de Rémy Ladauge. Il devra confirmer son potentiel. Cyril Billard joueur sous convention qui arrive du Stade toulousain vient pour apprendre. Mais nul doute qu’il aura sa chance.

Centres :

Antoine Roger, un des papys de l’équipe. Ce trois quarts centre a su montrer toute sa détermination depuis trois ans. Il aura en charge de porter les attaques du milieu. Romain Chabat va découvrir le Pro D2. Venu du Béarn il aura à cœur de montrer qu’il peut s’imposer. Et du cœur, il n’en manque pas. Ilikéna Bolakoro arrive de Colomiers où il a connu le Top 14 et le Pro D2. Il va apporter toute son expérience à l’équipe et devra répondre aux attentes du staff.

Paulin Riva, prêté par l’Union Bordeaux-Bègles, a tout à prouver après une saison réussie avec les espoirs girondins. Guillaume Christophe a été formé à Angoulême. Son ambition sera d’essayer de bousculer la hiérarchie. Louis Rousset, en provenance de Toulon, rejoint le club afin de prendre de l’expérience en ProD2. Son esprit du Sud et son appétit feront de lui une grosse concurrence à ce poste.

Ouvreurs :

Baptiste Cariat, avec son aisance et son expérience à ce poste (il y évoluait à Auch), en font un atout par rapport à la philosophie de jeu prônée. Davide Duca, international italien, mettra son expérience au service du collectif mais devra prouver qu’il mérite sa place.

En outre, sa qualité de buteur sera un atout non négligeable. Sébastien Poët, joueur expérimenté dans cette division, est un véritable métronome à son poste. Il apportera sa science du jeu et devrait devenir le véritable maître à jouer de l’équipe.

Demis de mêlée :

Adrien Ayestaran est le joueur emblématique du club. Son expérience et son état d’esprit sont de gros atouts pour porter le huit de devant. Julien Larroque a manqué de temps de jeu la saison dernière.

Il voudra prendre sa revanche et aura à cœur de montrer sa vraie valeur. Clément Briscalieu arrive de Mont-de-Marsan avec un esprit revanchard. Il vient à Angoulême pour briller et faire briller ses partenaires.

Numéros 8 :

Marlon Solofuti, ce joueur de ballon, aura pour principale consigne de franchir le premier rideau adverse comme il a pu le faire en Fédérale 1. Damien Larrieu voudra certainement donner un sens à ses échecs passés. Après un passage à Auch dont il ne garde pas un excellent souvenir, il s’est imposé pour sa première saison au SAXV. La saison dernière a été plus compliquée.

Le staff attend beaucoup plus de ce joueur talentueux. Romain Taelega, joueur polyvalent (8 ou 5), arrive de Mont-de-Marsan avec toute son expérience. Il évoluera selon les circonstances comme troisième ligne ou en deuxième ligne.

Troisième ligne aile :

Lasha Tavberidze, ce jeune joueur puissant et en devenir, devrait exploser cette année et apporter beaucoup plus qu’il ne l’a fait l’an passé. Shalva Sutiashvili, le capitaine de l’équipe de Géorgie, a l’expérience de ce niveau. Outre ses prestations internationales, il a fréquenté la division avec Massy. Il connaît parfaitement les exigences du haut niveau et sera précieux pour ses partenaires.

Aldric Lescure, incontournable depuis son arrivée à Angoulême, et notamment la saison passée, doit confirmer les belles choses entrevues en Fédérale 1. Tout comme son compère Sébastien Laulhé, énorme l’an dernier et qui sera encore un élément déterminant dans le huit de devant. En outre, l’arrivée du Tonguien et ex-Biarrot Ikapoté Fono sera un gros plus. Fort de ses 177 matches en Pro D2 et 15 essais, il constituera une vraie plus-value.

Deuxième ligne :

Baptiste Gay et Andries Krüger connaissent bien le club puisqu’ils y évoluent depuis deux saisons. Ils encadreront le jeune Victor Lebas, prêté par le CA Brive. Ils seront également épaulés par Martin Wognistch qui sort d’une saison pleine. C’est un garçon revanchard de son échec à Oyonnax en tant que jeune joueur. Il aura à cœur de montrer qu’il peut endosser le rôle de la poutre angoumoisine.

Piliers :

Pavel Stastny est le doyen de l’équipe qui, une fois de plus, saura répondre présent. Dans des profils différents, les arrivées de Richard Aho et de Léo Halatavau permettront aux coachs d’aiguiser leur stratégie. Le premier nommé, australien, arrive en provenance de Lille. Quant au second, tonguien, il évoluait au London Irish.

Yassine Boutemmani, indiscutable l’an passé, devra prouver qu’il a sa place à ce niveau. Anthony Bousquet, issu de la formation toulousaine, est sur la même longueur d’onde que son coach. Il apportera sa tonicité. Maxime Cocard sera forcément un atout pour booster la concurrence.

Talonneurs :

Romain Mareuil et Kévin Le Guen se sont partagés le temps de jeu la saison dernière. Depuis trois ans, ils portent une mêlée dominatrice. Ça doit perdurer. Victor Paquet sera revanchard à la suite d’une saison blanche. Il voudra s’imposer comme le leader du pack.

Par Jean-François Chrétien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?